Réception de don à l’Office National des Produits Pharmaceutiques et Chimiques : L’UEMOA octroie des masques d’une valeur de plus 900 millions FCFA et une subvention de 500 millions FCFA au Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) témoigne une fois de plus, sa solidarité au gouvernement et au peuple du Niger. Elle aoffert un don de masques au personnel soignant et des masques destinés au grand public d’une valeur de plus de 900 millions de FCFA et un appui financier de 500 millions FCFA pour l’acquisition de kits de prélèvement et de diagnostic.  Cet appui symbolique, entrant dans le cadre du soutien aux actions des Etats membres de l’Union face à la maladie de la COVID-19, a été réceptionné hier, 19 août dans l’après-midi, au Magasin de l’Office National des Produits Pharmaceutiques et Chimiques (ONPPC) de  Niamey, par le ministre de la Santé Publique, Dr. Idi Illiassou Mainassara.

 

La pandémie à coronavirus a bouleversé le monde entier. Ainsi, l’impact de celle-ci sur l’économie mondiale est sans précèdent au regard des domaines qu’elle a mis en difficulté. C’est pourquoi,  le Représentant résident de l’UEMOA au Niger, M. Issouf Oumar Maiga, estime qu’il convient «de prendre la pleine mesure de la situation et d’agir vigoureusement et collectivement». Cependant, il a salué les mesures prises par les Chefs d’Etat et de Gouvernement des Etats membres de l’Union, sur le plan sanitaire, social et économique qui ont permis de réduire les effets néfastes de cette pandémie. Ainsi, avec l’engagement et la mobilisation sans faille de l’ensemble des Ministres chargés de la santé de pays de la communauté, le taux de létalité de l’incidence négative de la maladie est passé de 2,75% (au début de l’épidémie) à 1,8% (à la date d’aujourd’hui), même si par ailleurs le nombre des cas confirmés a augmenté. M. Issouf Oumar Maiga s’est félicité au nom des organes de l’UEMOA «du travail abattu avec abnégation par le personnel soignant, pour gagner cette guerre sanitaire au sein de notre Union».

«A l’échelle de l’UEMOA, la Commission, la BCEAO et la BOAD ont soutenu les efforts des Etats en apportant chacun dans sa spécificité, une contribution à la résilience et à la relance de l’activité économique», a ditle représentant résident de l’UEMOA au Niger, M. Issouf Oumar Maiga. Dans ce cadre, précise-t-il, la commission, en particulier, a eu à mobiliser 15 milliards FCFA, pour renforcer le fonds de bonification de la BOAD et favoriser par ce biais, la levée de ressources financières supplémentaires dont les Etats membres ont immédiatement besoin.

Pour le ministre de la Santé Publique, Dr. Idi Illiassou Mainassara, la Commission de l’UEMOA est à la concrétisation de son engagement pris, lors d’une réunion des Ministres de la Santé des pays membres (par visioconférence) le 7 mai dernier, en vue d’accompagner les Etats dans la satisfaction de leurs besoins immédiats en équipements et autres intrants sanitaires. «Cela illustre aussi la bonne volonté de l’institution à accompagner le Ministère de la Santé Publique dans la mise en œuvre de son Plan de Développement Sanitaire (PDS), qui fait de l’intensification de la lutte contre les maladies une grande priorité», a soutenu Dr. Idi Illiassou Mainassara. Ce dernier s’est réjoui de réceptionner cet important appui qui permettra sans nul doute de protéger la population nigérienne de la COVID-19. Le ministre de la Santé Publique a tenu à rassurer qu’il fera l’objet d’une utilisation rationnelle et judicieuse dans le cadre de la gestion de la pandémie.

 

 Ismaël Chékaré(onep)