Sécurité routière : Opération  »coup de poing » pour sensibiliser les usagers au respect des passages piétons

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le dimanche 27 octobre au soir, les usagers de la double voie rond point Liptako –poste de police route Torodi, ont été surpris par une scène peu ordinaire. En effet, des jeunes vêtus de gilets jaunes se sont mobilisés au niveau des passages piétons en face du marché Harobanda. A la vue de la longue file d’attente qui  se forme par moment, on aurait pensé au mouvement des gilets jaunes qui a secoué la France au cours de cette année.

 

Mais ces «gilets jaunes» n’ont rien à voir avec ceux de la France. Il s’agit en fait d’une opération de sensibilisation organisée par un groupe de jeunes filles et garçons volontaires. Ils ne sont ni membres d’Ong ou d’un réseau. C’est juste un groupe de citoyens ordinaires, dévoués au bien être collectif. En cette soirée du dimanche, un moment de forte affluence, certaines catégories de personnes, notamment les femmes, les enfants et les personnes âgées, ont des difficultés à traverser la double voie. La majorité des conducteurs ne respectant pas les passages piétons.

C’est alors qu’interviennent ces jeunes. Pendant que certains brandissent un panneau de stop, visiblement confectionné par eux-mêmes pour arrêter la circulation pendant quelques secondes, les autres font traverser les piétons. D’autres encore approchent les automobilistes pour leur expliquer le bien fondé d’une telle action. Par la même occasion, les piétons sont sensibilisés à emprunter le passage piétons marqué par des bandes blanches au moment de traverser la chaussée.

« Nous avons décidé de mener ces actions parce que nous avons constaté que les automobilistes ne respectent pas les passages piétons d’une part et d’autre part les piétons méconnaissent la signification de ces bandes blanches », explique Sidi Mohamed, un des jeunes volontaires. En effet, fait-il constater on voit souvent des femmes et des enfants escalader les glissières de sécurité pour traverser les voies. Cela s’observe même au niveau de la voie express ; ce qui est dangereux.

D’après M. Sidi Mohamed, leur groupe mène ce genre d’actions à la fin de chaque mois. « Nous avons déjà mené des actions sur le port de la ceinture de sécurité et du casque. Notre objectif est de contribuer à l’amélioration de la sécurité routière et à la sécurité collective», dit-il.

La tâche n’est pas aisée. En effet, certains conducteurs trop pressés bavent lorsqu’ils se rendent compte que ce n’est pas la police qui les arrête, mais beaucoup comprennent. D’ailleurs, tous les riverains des lieux où a eu lieu l’opération ont félicité ces jeunes. Mieux, avec leur approche, ces volontaires finissent par apaiser même les plus nerveux. Et c’est tant mieux pour les différents usagers de la route.

L’autre aspect de leur action, est que ces jeunes relèves les problèmes et les insuffisances constatées notamment en termes de signalisations sur les routes. « Nous transmettons nos observations aux autorités municipales pour qu’elles prennent les dispositions qui s’imposent. Par exemple, ici les bandes blanches marquant le passage piéton se sont effacées. Nous allons rendre compte à qui de droit », explique Sidi Mohamed.

 

 Siradji Sanda(onep)