Session Ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Cinq (5) points au menu des travaux

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Dr Kabir Sani a présidé, hier matin à Niamey, la session ordinaire du mois de septembre. Le projet d’ordre du jour de cette session comporte cinq points dont l’examen et l’adoption du PV de la session du mois d’août  2021, informations sur le CSC, l’examen et adoption du rapport du groupe de travail chargé de déterminer les conditions d’éligibilité aux formation des journalistes professionnels et assimilés au titre des années 2019 et 2020, l’examen et adoption des travaux des commissions d’instructions et les questions diverses.

A l’entame de ses propos, le président du conseil supérieur de la communication, a rappelé qu’à la session ordinaire du mois d’aout 2021, le projet de délibération mettant en place un groupe de travail chargé de déterminer les conditions d’éligibilité aux formations des journalistes professionnels et assimilés au titre du fonds d’aide de la presse 2019 et 2020 a été examiné et adopté, en application des dispositions de l’article 7 de la délibération n°020/CSC du 31 mai 2019, déterminant les conditions d’éligibilités au fonds d’aide à la presse et les modalités de son attribution.

Cette délibération dispose que «le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) gère le fonds d’aide à la presse et veille à sa bonne utilisation. Ce fonds est destiné à la formation des journalistes professionnels et à l’acquisition des équipements pour les entreprises de presse. Le Conseil Supérieur de la Communication détermine, à travers un plan de formation, les besoins en formation des journalistes professionnels en rapport avec les responsables des entreprises de presse. Les conditions d’éligibilité aux formations seront déterminés par un groupe de travail mis en place à cet effet». Aussi, a-t-il ajouté, ce groupe de travail mis en place par décision n°000037/ P/CSC/SG/DAJC du 13 septembre 2021 a travaillé d’arrache-pied durant cinq (5) jours.

Dr Kabir a indiqué qu’au cours de la présente session, il faudrait examiner et adopter le rapport du groupe de travail à qui la charge de déterminer les conditions d’éligibilité aux formations des journalistes professionnels et assimilés au titre des années 2019 et 2020 a été confiée et examiner et adopter les travaux des commissions d’instruction.

Rachida Abdou Ibrahim(onep)