Session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication : Plusieurs points inscrits à l’ordre du jour des travaux

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), Dr Kabir Sani a présidé, hier matin, l’ouverture de la session de ladite institution au titre du mois d’Avril 2021. Plusieurs points sont inscrits à l’ordre de cette session à savoir l’examen et l’adoption du procès-verbal de la session ordinaire au titre du mois de mars 2021, informations sur le CSC, examen et adoption des rapports des commissions d’instruction et les questions diverses.

A l’entame de son discours, le Président du Conseil Supérieur de la Communication a souligné que notre pays a enregistré des évènements tragiques en ce début de ramadan notamment le terrible incendie de l’école primaire du quartier Pays-Bas de Niamey qui a occasionné la mort d’une vingtaine d’enfants et également des attaques de groupes armés terroristes à Mainé Soroa dans la région de Diffa et à Gaygorou dans la région de Tillabéri provoquant la mort de plusieurs compatriotes civils et militaires. Dr Kabir Sani a, à cet effet, adressé ses condoléances les plus émues aux familles des victimes et souhaité prompt rétablissement aux blessés. Il a aussi condamné fermement cette barbarie des groupes armés terroristes.

Le président du Conseil Supérieur de la Communication a indiqué que cette session intervient au lendemain de la célébration de la Journée Nationale de la Concorde. Cette journée, faut-il le mentionner, est instituée en 1995 en commémoration de la signature des accords de paix entre les autorités du Niger et l’organisation de la résistance armée. A cet égard, il a rappelé le rôle joué par les médias dans le retour et la consolidation de la paix,  de la cohésion sociale et de l’unité nationale. «Ils ont été des acteurs majeurs de promotion de dialogue, des relais des caravanes et foras de paix, de sensibilisation sur la décentralisation», a précisé Dr Kabir Sani. C’est pourquoi le président du CSC a exhorté les uns et les autres à poursuivre la culture de la paix, si vitale pour le pays dans le respect strict du droit du public à l’information et des lois et règlement en vigueur.

Le Président du Conseil Supérieur de la Communication a précisé qu’au cours de la présente session, le rapport des travaux de la commission éthique, déontologie et carte de presse et celui de la commission suivi de cahier de charges, accès équitable et publicité, sera examiné et adopté conformément aux dispositions de la loi et du règlement intérieur du CSC.

 Rahila Tagou(onep)