Sommet du G5 Sahel à Nouakchott, en Mauritanie : Progrès significatifs dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, six mois après le Sommet de Pau

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a participé hier mardi 30 juin 2020, au Sommet des Chefs d’Etat du G5 Sahel qui s’est tenu à Nouakchott, en Mauritanie. Outre, les Chefs d’Etat des pays membres du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), ce sommet a enregistré la participation du Président français Emmanuel Macron ; du Premier ministre espagnol M. Pedro Sanchez, du président de la Commission de l’Union Africaine M. Moussa Faki Mahamat ; de la Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie Mme Louise Mushikiwabo.

D’autres personnalités comme M. Charles MICHEL, Président du Conseil Européen, Madame Angela MERKEL, Chancelière de la République Fédérale d’Allemagne, Monsieur Giuseppe CONTE, Président du Conseil des ministres de la République d’Italie et Monsieur Antonio GUTERRES, Secrétaire Général des Nations Unies ont également participé aux travaux de ce Sommet par visioconférence.

Ce sommet, qui se tient six mois après celui de Pau (le 13 janvier en France), vise à faire le point de la lutte contre le terrorisme au Sahel. Pour rappel, le G5 Sahel et la France avaient alors décidé de renforcer leur collaboration pour faire face au terrorisme qui prenait alors de l’ampleur notamment dans la zone des trois frontières (Burkina Faso-Mali- Niger). La France avait depuis renforcé les effectifs de la force Barkhane de 500 militaires supplémentaires et des opérations conjointes avec la Force Conjointe du G5 Sahel ont été menées permettant ainsi de neutraliser de nombreux terroristes et de désorganiser les groupes terroristes opérant dans la zone des trois frontières.

 

 

Dans son discours d’ouverture du sommet, le Président mauritanien SE. Mohamed Ould El Cheikh Ghazouani, Président en exercice du G5 Sahel s’est d’abord réjoui de la participation d’éminentes personnalités à ce sommet. «Votre présence physique parmi nous, malgré vos contraintes d’agendas et le contexte de la crise sanitaire actuelle, atteste de l’intérêt constant que vous accordez à la paix et à la stabilité au Sahel et constitue en soi de la résilience et de la persévérance face à cette crise sans précédent», a estimé le Président en exercice du G5. Le Président Ould El Cheikh Ghazouani a, au nom des Chefs d’Etat du G5 Sahel, exprimé, ses remerciements aux partenaires pour leur soutien constant en faveur du Sahel.

Le président en exercice du G5 Sahel a rappelé que le Sommet de Pau a débouché sur la mise en place de la Coalition pour le Sahel articulée autour de quatre piliers à savoir la lutte contre le terrorisme, le renforcement des capacités des forces de défense et de sécurité, l’appui au retour de l’Etat dans les zones de crise et l’aide au développement. Parmi les actions menées par cette coalition qui ont permis de réaliser des progrès significatifs, le président Ghazouani cite sans être exhaustif, la mise en place du Mécanisme de Commandement Conjoint à Niamey qui permet actuellement le bon déroulement de l’opération d’envergure SAMA ; la révision des Textes de base de la force conjointe ; le renforcement de Barkhane ; la densification des opérations depuis le mois de janvier 2020 en particulier dans la zone prioritaire des Trois frontières, et le lancement des travaux de planification de l’engagement d’une force africaine au Sahel de 3000 hommes.

A cela, il faut ajouter le succès des campagnes militaires de l’armée tchadienne contre Boko Haram dans la zone du Lac Tchad, le retour progressif au nord Mali des forces armées maliennes reconstituées et la poursuite de la mise en œuvre du cadre de conformité de la Force conjointe en matière des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Sur la question du développement, le président en exercice du G5 Sahel a relevé les efforts de l’Alliance Sahel pour la mobilisation des fonds en faveur du Programme d’Investissements Prioritaires (PIP) ; le soutien croissant du Partenariat pour la Sécurité et la Stabilité au Sahel (P3S), etc.

Toutefois, précise le Président Ould Ghazouani, ces progrès ne doivent pas faire perdre de vue l’ampleur des défis à relever. Il y’a d’une part, l’extrémisme violent sous toutes ses formes, continue à sévir dans plusieurs zones de l’espace du G5 Sahel et s’étend de manière inquiétante vers de nouvelles régions. D’autre part, l’évolution préoccupante de la crise politico-sécuritaire qui sévit en Libye depuis 2011, préoccupe les pays du G5 Sahel. «Son règlement doit, nécessairement, figurer parmi les priorités de notre action commune», a estimé le président en exercice du G5 Sahel.

Soulignant que les pays du G5 Sahel investissent d’énormes ressources pour faire face aux fléaux du terrorisme et de la pauvreté, le Président en exercice du G5 Sahel a appelé les partenaires «à s’engager plus fermement à nos côtés, pour trouver avec diligence des réponses adaptées et durables à ces problématiques».

Soulignons que le Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou est accompagné, dans ce déplacement, de M. Ouhoumoudou Mahamadou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Kalla Ankouraou, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur et M. Issoufou Katambé, Ministre de la Défense Nationale.

Siradji Sanda(onep)