Travaux de la Retraite Stratégique Ministère du Plan-PNUD : Renforcement du partenariat sur des bases solides de collaboration

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La Ministre du Plan, Mme Kané Aichatou Boulama a procédé hier, à l’ouverture des travaux d’une retraite stratégique conjointement organisée par le Ministère du Plan et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Cette retraite, a pour but de renforcer les relations de partenariat en déterminant des bases solides de collaboration entre les deux parties.

Les relations de partenariat entre le PNUD et le Ministère du Plan  concernent toutes les questions de développement. La Ministre du Plan a adressé ses remerciements au PNUD pour les efforts fournis afin d’accompagner le Niger dans l’amélioration des conditions de vie des populations pour un développement durable. Elle a par la suite, de façon spécifique, indiqué qu’à travers cette retraite stratégique, il s’agira de poser le diagnostic du partenariat actuel entre les deux parties. Et cela,  en identifiant les forces et les différents goulots d’étranglement afin de trouver des solutions durables. C’est aussi l’occasion d’analyser les nouvelles priorités du Gouvernement en lien avec le PDES et le Document de Programme de Pays (CPD) et enfin de discuter du rôle du PNUD, en tant que partenaire d’appui à la mobilisation et à la consommation des ressources auprès des partenaires techniques et financiers en général et des Agences du Système des Nations Unies en particulier.

Ainsi selon Mme Kané Aichatou Boulama, il est attendu de cette retraite stratégique des résultats concrets notamment en ce qui concerne les orientations de collaboration ; le rôle d’appui et les procédures du PNUD ; les documents stratégiques (PDES et CPD) ; la feuille de route de renforcement de collaboration entre les deux parties ; le dispositif permanent de communication conjointe Ministère du Plan-PNUD et le suivi des recommandations et conclusions de la retraite. Pour atteindre ces résultats, la ministre du Plan a exhorté les participants à suivre avec intérêt les présentations qui seront faites.

Pour la Représentante du PNUD au Niger, Mme Diana Louise Ofwana, il s’agit pour le PNUD de réaffirmer son appui au Ministère du Plan dans la réalisation de ces objectifs mais également, de fixer les bases solides de la collaboration entre les deux parties en vue de renforcer les liens de partenariat, et d’échanger sur les perspectives et les modalités de collaboration à court (2021) et moyen termes. La représentante du PNUD a ensuite félicité la ministre pour sa présentation du rapport national ODD à la 75ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies tout en l’informant de la collaboration future avec son ministère, cela notamment avec la Direction Générale du Plan et de la Prospective aux fins d’éditer et de produire ce rapport national en vue de son lancement  officiel.

Mme Diana Louise Ofwana a, à cet effet, affirmé la disponibilité du PNUD à poursuivre ce genre de collaboration technique et financière avec les autres entités du Ministère, (notamment sur la préparation du prochain rapport ODD, la localisation des ODD, l’amélioration de l’Indice de développement humain(IDH) du pays, le suivi de la mise en œuvre du PDES, l’étude d’impact de la COVID19).

Cette retraite stratégique, a-t-elle ajouté permettra également pour la représentante d’obtenir de la ministre des précisions sur les statuts en 2021 des PDES et Plan de relance économique post Covid19 envisagé. Sur les objectifs de développement  humain, la représentante du PNUD a encouragé le pays à développer des capacités statistiques nationales pour le suivi des progrès vers l’atteinte des ODD et l’amélioration du score de l’IDH. Cela, tout en dynamisant le fonctionnement du Comité de pilotage de l’IDH mis en place par le Gouvernement sous l’expérience et l’expertise du PNUD dans ces domaines.

Mme Diana Louise Ofwana, a souligné la nécessité de renforcer le processus de coordination de l’appui au développement au Niger notamment sur l’élargissement du mandat des groupes thématiques Covid19. Enfin, elle a rappelé la nécessité d’une collaboration franche et respectueuse des règles et procédures du PNUD, que l’organisation s’engage à partager en permanence avec le Ministère.

 

 Rahila Tagou(onep)