4ème édition du festival Warriors Battle Niger : Promouvoir et populariser la break-dance au Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les organisateurs du festival Warriors Battle Nigérien, ont animé une conférence de presse le 25 janvier dernier au Centre Culturel Franco Nigérien (CCFN-Jean Rouch). Cet événement est initié par M. Abdou Maman Oumarou dit  Bboy Omar. Etait présent à cette conférence le parrain de cette 4ème édition, M. Bboy Lilou, danseur français et formateur.

Dans son intervention à cette occasion, le Directeur Artistique du festival Warriors Battle, M. Abdou Maman Oumarou dit Bboy Omar a rappelé que ce festival a débuté en 2018. La quatrième édition a commencé ce 25 janvier pour prendre fin le 29 janvier 2022. Le festival Warriors Battle Niger, a-t-il indiqué est un rendez-vous annuel de dimension internationale qui permet de populariser la pratique du break dance, un style de danse apparu aux Etats Unis dans les années 70 et qui s’est largement développé à travers le monde.

En effet, ce festival est un évènement artistique et culturel, d’échange, de partage ainsi qu’une compétition de Break dance international. Selon Bboy Omar ce festival contribue au développement de la danse au Niger et même au-delà, car il accueille chaque année des artistes danseurs breakeurs professionnels de la sous-région et de la France. En outre, à chaque édition, le festival réunit des pratiquants de la danse, amateurs et professionnels nigériens, étrangers et des spectateurs autour des différentes activités telles que les ateliers de formation workshop ou master class, les rencontres d’échanges, des freestyle partie et les compétitions internationales.

Les lieux habituels du festival sont la place AB au campus de l’Université Abdou Moumouni, le lycée La Fontaine et les espaces du Centre Culturel Franco-Nigérien Jean Rouch. M. Omar a souligné les objectifs principaux du festival. «L’objectif premier est de devenir une plateforme expressive du break dance afin d’en populariser la pratique et la rendre accessible partout et pour toute la jeunesse nigérienne, et le second est de créer un pont artistique permettant aux danseurs Bboy au Niger de se faire reconnaitre des autres professionnels de la sous-région et de l’international et faire de Warriors Battle Niger un rendez-vous annuel d’envergure internationale du donner et du recevoir en matière du Break dance», a expliqué le promoteur du festival. Cette année, a indiqué Bboy Omar ce festival est organisé grâce au soutien du CCFN et Street off.

Présent à la conférence de presse, le Directeur général du CCFN, M. Jean Michel Neher a salué la tenue de ce festival et encouragé les organisateurs et les autres acteurs qui apportent leurs appuis à cette initiative.

Abdou Ssalam Kabirou Mouha(Onep)

(ASCN)