68ème  session du comité des ministres de l’ASECNA : Plusieurs points inscrits à l’ordre du jour de cette session dont la demande d’adhésion du Rwanda

Non classé

La 68ème réunion du comité des ministres des pays membres de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), s’est tenue, le vendredi 29 dernier, à Niamey. C’est le Premier ministre, Chef du gouvernement M. Ouhoumoudou Mahamadou qui a présidé, la cérémonie d’ouverture au centre International de Conférences Mahatma Gandhi.  Cette année, c’est le Niger qui assure la présidence du comité des ministres de l’ASECNA. Après la cérémonie d’ouverture, le ministre nigérien des Transports, M. Oumarou Malam Alma a reçu le cahier de charges des mains de son homologue sénégalais sortant, M. Alioune Sarr pour un mandat d’un an.

À l’ouverture des travaux, le Premier ministre, Chef du gouvernement a indiqué que le comité aura à examiner la demande d’adhésion de la République du Rwanda.  De même, a-t-il ajouté, les délibérations de cette rencontre doivent être guidées  par le souci  de faire de l’ASECNA un pôle d’excellence qui donne pleinement satisfaction à ses États membres et ses clients en conformité avec les missions qui lui sont assignées.

M. Ouhoumoudou Mahamadou a rappelé que  le transport aérien mondial a été perturbé depuis 2020 par les effets néfastes de la pandémie de la Covid-19 qui a fortement réduit la mobilité humaine et la circulation des marchandises. « Cette pandémie a ainsi provoqué une chute drastique du trafic aérien mondial et précipité les compagnies aériennes, les gestionnaires d’aéroports, les acteurs de la chaine de services de navigation aérienne ainsi que l’industrie de l’aviation dans de grandes difficultés financières », a-t-il expliqué. Les conséquences ont été lourdes pour certaines compagnies aériennes entrainant la perte d’emplois dans le secteur de l’aviation et de grandes perturbations dans le fonctionnement de certaines entreprises du secteur, a poursuivi le Chef du gouvernement.

Il a par ailleurs souligné qu’au Niger, avec l’appui de l’ASECNA, des politiques hardies ont été initiées pour assurer la formation de ressources humaines de qualité, adapter la législation nationale aux normes et pratiques recommandées par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale et moderniser les infrastructures aéroportuaires. Dans ce domaine, le Premier ministre a noté la construction d’une aérogare moderne à l’aéroport International Diori Hamani de Niamey pour en faire un véritable hub du trafic aérien en Afrique de l’ouest.

Le Chef du gouvernement a salué le fait que, plus de 60 ans après sa création et grâce à la maitrise de sa gestion et à l’engagement sans faille de son personnel, l’ASECNA est devenue une référence mondiale et une fierté pour notre continent. Il a en outre déclaré que cette expérience du ciel unique mise en œuvre par l’ASECNA est un exemple réussi de coopération auquel l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale se réfère dans sa stratégie pour promouvoir, au niveau international, une gestion intégrée et rationnelle de l’espace aérien.

Le Premier ministre a par ailleurs fait remarquer que l’ASECNA a su anticiper sur l’évolution même du cœur de son métier en prenant en compte, dès à présent, les nouveaux concepts liés à la navigation par satellite. En devenant à l’horizon 2024, le 1er fournisseur de services de navigation aérienne par satellite, grâce à son Satellite Basé sur l’Augmentation des Systèmes SBAS, M. Ouhoumoudou Mahamadou estime que« notre outil communautaire se positionne dorénavant comme un pilier de la mise en œuvre du marché unique du transport aérien en Afrique ».

Auparavant, le ministre des Transports nigérien, président du comité des ministres de l’ASECNA, M. Oumarou Malam Alma a relevé que l’ASECNA est un modèle réussi d’intégration qui fait la fierté de ses membres et l’admiration de tous les régulateurs internationaux de par le professionnalisme et la rigueur managériale de son Directeur Général, M. Mohamed Moussa.

Pour sa part,  le président sortant du comité des ministres, M. Alioune Sarr, ministre du Tourisme et des Transports du Sénégal, a brièvement présenté les évènements majeurs qui ont jalonné la vie de l’organisation au cours de la présidence du Sénégal. Il a entre autres souligné la baisse drastique des ressources financières de l’ASECNA suite à la pandémie de la Covid-19. Cette dernière a affecté la mobilité des personnes et des biens et par conséquent les économies de tous les pays.  C’est en effet, une situation qui a eu un impact négatif sur tous les acteurs de la chaine  du transport aérien, y compris les fournisseurs de services de navigation aérienne. Le ministre Aloiune Sarr a aussi noté la preuve de résilience de l’ASECNA face à cette situation mais surtout de l’esprit d’adaptation pour juguler les effets néfastes de la Covid -19. Il a également souligné que, l’organisation poursuit le déploiement des technologies les plus innovantes pour faire de son espace aérien l’un des plus sûrs du monde.

Enfin, notons qu’à l’issue de la cérémonie,  le Burkina Faso et le Tchad ont procédé à la signature d’un Accord relatif au trafic aérien.

Oumar Issoufou(onep)