Atelier régional de formation des points focaux des organismes de bassins de la sous-région : Renforcer les capacités des participants sur la collecte et le renseignement de la plateforme WASSMO

Société
Spread the love

Sharing is caring!

L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) organise du 5 au 7 octobre à Niamey un atelier Régional de Formation à l’attention des Points Focaux des Organismes de Bassins de la sous-région sur la collecte des données et le renseignement du système de Suivi-évaluation de l’eau et de l’assainissement en Afrique de l’ouest (WASSMO).

Au cours de cette rencontre, il s’agit de renforcer les capacités des participants sur la collecte et le renseignement de la plateforme WASSMO en vue du lancement de la 2ème campagne de collecte des données. C’est le Représentant du Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement de la République du Niger, M. Abdou Moumouni Moussa qui a présidé l’ouverture des travaux en présence de la représentante résidente de la CEDEAO au Niger, Mme Liliane Alapini, le coordonnateur régional du projet PREE, M. Ludovic Papsoba, etc.

En procédant à l’ouverture des travaux, M. Abdou Moumouni Moussa a rappelé que depuis la tenue de la Conférence Ouest Africaine sur la GIRE en 1998 à Ouagadougou, l’Afrique de l’Ouest a su développer une coopération régionale dans le secteur de l’eau. Cela, avec notamment l’adoption du Cadre Permanent de Coordination et de Suivi (CPCS) de la GIRE de la Politique des Ressources en Eau de l’Afrique de l’Ouest (PREAO) par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO en décembre 2008. « L’un des piliers de la stratégie du Cadre Permanent de Coordination et de Suivi de la GIRE en Afrique de l’Ouest pour une gestion durable des ressources en eau dans notre région est l’Observatoire Régional de l’Eau, outil d’aide à la décision aux différentes échelles de gestion, dont le rôle est d’assurer le suivi de la gestion de l’eau au niveau des pays et des bassins. Un des résultats majeurs est le développement et l’implémentation d’un système sur le suivi-évaluation de l’eau et de l’Assainissement (WASSMO) en Afrique de l’Ouest qui couvre les 15 pays membres de la CEDEAO et les Organismes de Bassins. Ce système de suivi évaluation de la sous-région vise à servir d’outil d’aide à la décision dans le secteur de l’Eau en Afrique de l’Ouest, il doit être mis à jour régulièrement par les pays et organismes de bassins et alimenté en données fiables », a expliqué le représentant du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

Pour sa part, la représentante résidente de la CEDEAO au Niger, Mme Liliane Alapini a au nom du Président de la Commission de la CEDEAO, M. Jean Claude Kassi BROU, exprimé la reconnaissance de la CEDEAO au Président de la République du Niger, M. Mohamed BAZOUM pour ses efforts en faveur de l’intégration des Etats et des peuples dans la région. « En 2014, la Commission de la CEDEAO a bénéficié d’un appui de la Facilité Africaine de l’Eau (FAE) pour la mise en place de l’Observatoire Régional de l’eau. Cet appui a permis de réaliser la première phase du système de suivi-évaluation de l’eau et de l’Assainissement (WASSMO) en Afrique de l’Ouest en 2020 », a notifié Mme Liliane Alapini avant de signaler que le projet Partenariat pour l’Eau et l’Environnement en Afrique Centrale et Occidentale (PREE), mis en œuvre par l’UICN et ses partenaires, vise à « Renforcer la résilience des écosystèmes naturels et des communautés locales dans les bassins fluviaux et lacustres ». « A travers le projet PREE, I’UICN appuie le Centre de Gestion des ressources en Eau de la CEDEAO pour renforcer les capacités des Organismes de Bassins dans la collecte des données et le renseignement de la plateforme WASSMO de l’Observatoire Régional », a-t-elle ajouté.

Auparavant, le coordonnateur régional du projet PREE, M. Ludovic Papsoba, a remercié et salué la CEDEAO pour la tenue effective de cet atelier, le 2ème du genre après celui de Ouagadougou tenu les 14, 15 et 16 septembre 2021 qui consolide les excellentes relations de coopération entre I’UICN et la CEDEAO.

 Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)