Au Cabinet du Premier ministre : Le Chef du gouvernement reçoit une délégation de la CEDEAO et l’ambassadeur de la République du Côte-d’Ivoire auprès du Niger

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Ouhoumoudou Mahamadou a accordé vendredi 10 septembre deux audiences. C’est ainsi qu’il a successivement reçu une délégation de la Commission de la CEDEAO conduite par le Commissaire chargé de l’Agriculture, de l’environnement et des ressources en eau à la Commission de la CEDEAO, M. Sékou Sangaré et l’ambassadeur de la République de Côte-d’Ivoire auprès du Niger avec résidence au Burkina-Faso, SE Kapiélétien Soro, en fin de mission.

A l’issue de la première audience, le Commissaire en charge de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressource en Eau, s’est réjoui d’avoir été reçu par le Chef du gouvernement à qui il a transmis les salutations du Président de la Commission de la CEDEAO, M. Jean-Claude Kassi Brou pour tout ce que le Niger entreprend sous le leadership du Président de la République du Niger pour améliorer non seulement le bien-être de la population nigérienne mais également pour contribuer à la mise en œuvre de façon efficace des politiques régionales qui sont définies et adoptées par nos institutions. Dans ce domaine particulier, le Chef de la délégation de la Commission de la CEDEAO a salué le respect des engagements du Niger à reconstituer le stock de la réserve régionale de sécurité alimentaire qui a été mis à la disposition du Niger en 2018 et 2019 pour faire face au défi de l’insécurité alimentaire suite au déplacement des civils mais aussi au contexte de l’insécurité et aux inondation que le Niger a connues.

M. Sékou Sangaré a dit aussi avoir évoqué avec le Premier ministre l’engagement de la CEDEAO non seulement de remettre les 7.599 tonnes de céréales que le Niger a demandé pour assister les populations, cette année. «Mais nous sommes également déterminés à aller également au-delà du cours termes que nous menons actuellement pour développer au niveau régional un programme de résilience avec le système hydro alimentaire qui va apporter au total dans les années à venir un financement d’un milliard 300 millions de dollars pour les 15 pays membres parmi lesquels sont éligibles, dès cette année, le Niger, le Burkina-Faso, le Mali et le Togo», a-t-il assuré.

M. Sékou Sangaré s’est réjoui d’avoir travaillé avec ses collègues du Ministère en charge de l’Agriculture du Niger pour préparer le volet de la République du Niger. «Les négociations vont commencer à partir du 20 septembre avec la Banque Mondiale. Nous espérons que le financement sera approuvé par le Conseil d’Administration de la Banque mondiale au plus tard le 29 Octobre pour permettre au Niger et aux trois autres pays éligibles de démarrer des actions concrètes sur le terrain», a-t-il ajouté. Par ailleurs, le Commissaire chargé de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en Eau a dit avoir indiqué au Chef du gouvernement qu’en rapport avec le Ministère en charge de l’Elevage du Niger «la Commission va démarrer ce lundi au Niger la mise en œuvre de deux sous projets dont le premier porte sur l’amélioration de la production de ‘’Kilichi’’ et le deuxième est relatif à l’amélioration du commerce du bétail-viande à l’export dans deux grandes corridors d’exportation du cheptel du Niger.

Le Commissaire de la CEDEAO a exprimé la nécessité de travailler avec le Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement pour réaliser de forages à Maradi. «Nous avons sollicité l’appui du gouvernement pour obtenir des exonérations de la part du Ministère des Finances aussi bien à la faveur de l’entreprise en charge de ces travaux et également les fournisseurs qui attendent des exonérations comme nous l’avons souhaité pour pouvoir transporter près de 2000 tonnes de céréales que nous avons achetées dans la région auprès de nos producteurs qui seront stockées à l’OPVN», a-t-il plaidé.

De son côté, l’ambassadeur de la République du Côte-d’Ivoire auprès du Niger avec résidence au Burkina-Faso, SE Kapiélétien Soro, a rappelé que c’est une tradition lorsqu’un diplomate est en fin de mission de venir faire ses au-revoir aux autorités du pays. A cet effet, le diplomate ivoirien a remercié les autorités du Niger pour leur

accompagnement dans l’accomplissement de sa mission pendant tout son séjour au Niger. «Nous avons aussi exprimé toute l’amitié de la Côte-d’Ivoire avec le Niger. Nous avons relevé l’excellente relation entre les deux pays», a-t-il relevé. L’ambassadeur de la République du Côte-d’Ivoire auprès du Niger a fait remarquer une parfaite intégration de la communauté ivoirienne au Niger, tout comme celle du Niger en Côte-d’Ivoire. «Nous souhaitons travailler ensemble pour la poursuite et le renforcement de cette bonne coopération entre nos deux pays», a conclu SE Kapiélétien Soro.

 Mamane Abdoulaye (onep)