Au Palais de la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs accrédités au Niger

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat M. Mohamed Bazoum a reçu, hier matin au Palais de la Présidence, les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs accrédités au Niger. Il s’agit de M. Jiang Feng, ambassadeur de la République Populaire de Chine, de  M. Sidati Ould Cheickh Ould Aïcha, ambassadeur de la République Islamique de Mauritanie et de Mme Myriam Bacquelaine, ambassadeur du Royaume de Belgique. Les trois diplomates sont accrédités auprès de la République du Niger en qualité d’ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires avec résidence à Niamey. La cérémonie  s’est déroulée en présence du Ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Massoudou Hassoumi et du Directeur de Cabinet du Président de la République M. Sani Ibrahim Abani.

Les trois diplomates sont des personnalités qui ont occupé plusieurs hautes fonctions au plan national et à l’extérieur de leurs pays. Le diplomate chinois  M. Jiang Feng est titulaire d’une maitrise en économie. Avant sa nomination en qualité d’ambassadeur auprès de la République du Niger, M. Jiang Feng était depuis 2019 directeur Aadjoint du développement des Affaires d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord du Ministère des Affaires Etrangères. Le diplomate mauritanien a lui aussi occupé plusieurs fonctions dans les représentations diplomatiques de son pays à l’extérieur. C’est ainsi qu’il a été ambassadeur en Irak de 2012 à 2021, premier conseiller à la Mission Permanente de Mauritanie auprès des Nations Unies à New York, avec accréditation auprès du Canada et de Cuba. Quant à Mme Myriam Bacquelaine, elle est diplômée en psychologie et en sciences de l’éducation et possède un doctorat en études du développement. Pendant près de 40 ans, elle s’est impliquée directement et indirectement sur le continent africain à travers  différentes fonctions professionnelles et à titre privé. Elle a exercé pendant près de six ans la fonction de porte-parole de la Belgique pour la politique de développement/humanitaire au sein du Conseil de l’UE, après avoir été, pendant près de quatre ans, la conseillère des affaires européennes au cabinet du Secrétaire d’Etat belge au séveloppement.

Ali Maman(onep)