Au Palais de la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat reçoit une délégation de la Banque Mondiale conduite par le Vice-président de la SFI pour l’Afrique

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République SEM. Mohamed Bazoum a reçu hier matin en audience une délégation de la Banque Mondiale en mission au Niger. Cette délégation était conduite par le Vice-président de la Société Financière Internationale (SFI) M. Sergio Pimenta accompagné de l’administrateur de la Banque Mondiale pour le Niger M. Alphonse Kouagou et de la représentante du nouveau bureau permanent de la SFI à Niamey Mme. Haoua Coulibaly.

Au sortir de l’audience, le Vice-président de la SFI a indiqué qu’ils ont eu des échanges très fructueux avec le Président de la République du Niger sur les activités de la Société financière internationale (SFI). Il a  fait une brève présentation de la SFI notifiant qu’elle est l’institution de la Banque Mondiale qui se focalise sur le secteur privé tout en annonçant l’ouverture du bureau permanent de la SFI ici à Niamey. M. Sergio Pimenta a aussi ajouté que cette rencontre a été l’occasion de parler avec SEM. Mohamed Bazoum des activités que la SFI a pu mener au cours des dernières années à savoir : les investissements, les soutiens au niveau de l’assistance technique mais également l’intention d’accroître fortement la présence de la SFI au Niger et au-delà accroitre le soutien au développement économique du Niger à travers celui du secteur privé.

Relativement aux engagements pris au cours de cette mission, il s’agit selon M. Pimenta d’orienter les investissements vers des secteurs importants tels que celui de l’énergie, l’agriculture, l’élevage, l’économie numérique et enfin celui de l’éducation en l’occurrence de la femme. Le Vice président de la SFI pour l’Afrique s’est dit content d’avoir eu l’opportunité d’échanger avec le Président de la République.

Pour sa part, l’administrateur de la Banque Mondiale pour le Niger M. Alphonse Kouagou a de prime abord confié qu’il représente le Niger plus 22 autres pays africains à la Banque Mondiale. «Et ma priorité est de m’assurer que ces pays ont accès au financement nécessaire. Je représente l’oreille et la bouche du Niger, je fais du lobbying pour m’assurer qu’ils sont informés des produits qui existent au niveau de la Banque Mondiale qui peuvent les aider à accélérer le développement économique du pays» a précisé M. Alphonse Kouagou. Il a ajouté que leur entretien avec le Président de la République a tourné sur le secteur privé, estimant que le développement du pays devrait passer par le privé. «C’est vrai que le public fournit beaucoup plus d’efforts, mais en s’associant avec le secteur privé, la création d’emplois pour les jeunes peut être accélérée», a estimé l’administrateur de la Banque Mondiale pour le Niger.

Relevant qu’il y a beaucoup d’entrepreneurs au Niger, M. Alphonse Kouagou a confié avoir rencontré un groupe de jeunes entrepreneurs qui sont en train de faire des choses innovantes. «Avec le support de l’Etat et des partenaires du secteur privé cela pourrait accélérer le développement des entreprises et créer des emplois», a-t-il supposé. M. Alphonse Kouagou a parlé des engagements de la Banque mondiale notamment celui relatif à la vaccination assurant qu’il y a assez de fonds disponibles pour permettre au pays d’accéder au vaccin.

Rahila Tagou(onep)