Editorial : Edification d’une nation forte sur le piédestal de l’unité

Edito
Spread the love

Sharing is caring!

Du 3 août 1960 au 03 août 2022, cela fait 62 ans que le Niger accédait à l’indépendance. Pour la célébration de l’anniversaire de l’accession de l’indépendance, qui correspond à la Fête Nationale de l’Arbre (FNA), édition 2022, le Président de la République, S.E Mohamed Bazoum, a adressé un vibrant message à la Nation à travers lequel il abordé plusieurs thèmes d’intérêt national. Il a surtout mis l’accent sur les thèmes relatifs à la fête nationale de l’arbre, à la consolidation de l’unité nationale, ainsi qu’à la sécurité et la lutte contre le terrorisme. Assurément des sujets d’importance capitale pour tous les Nigériens !

Parlant de la fête nationale de l’arbre, le Chef de l’Etat a jeté un regard critique sur le phénomène de dégradation de notre environnement aggravé par les effets du changement climatique. D’où l’impérieuse nécessité pour notre pays de redoubler d’effort dans le combat pour la préservation de notre écosystème, la restauration des terres et la lutte contre la désertification.

Aussi, a estimé le Président Mohamed Bazoum, le thème principal de cette édition de la Fête Nationale de l’Arbre, à savoir « lutte contre l’ensablement des cours et plans d’eau : une voie pour le relèvement et la résilience des communautés locales » est d’une grande pertinence. En effet, a-t-il noté, il s’inscrit dans la droite ligne de la détermination des autorités nigériennes dans le combat planétaire contre les effets néfastes des changements climatiques.

Notre pays, le Niger, pays sahélien et désertique, est en proie au changement climatique dont les effets les plus néfastes se traduisent par l’avancée de la désertification, les sècheresses récurrentes et des phénomènes extrêmes telles que les inondations avec pour conséquence directe l’insécurité alimentaire.

C’est pourquoi le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum a fait de la lutte contre les méfaits du changement climatique une de ses priorités majeures.

Aussi, a-t-il invité les Nigériens à plus d’engagement en faveur de la préservation de l’environnement. « Il nous faut donc concentrer nos actions dans la restauration, l’entretien, le réaménagement, la gestion durable et solidaire des terres arables afin de renforcer notre résilience aux changements climatiques, sécuriser nos ressources en biodiversité, améliorer notre sécurité alimentaire, générer des revenus et des emplois au profit du monde rural, et ainsi, permettre de combattre efficacement les migrations irrégulières et le terrorisme », a notamment souligné le Chef de l’Etat.

(Suite en page 2)

De même, appréciant l’enjeu du combat contre les effets du changement climatique et l’envergure des causes exogènes des calamités que subissent des pays comme le nôtre,  le Chef de l’Etat a lancé un vibrant appel à l’endroit de la communauté internationale qui ‘’doit être à la hauteur de ses responsabilités’’. Toujours est-il que, le combat pour la préservation de notre environnement est résolument engagé, et le Niger se battra toujours avec ses moyens pour préserver son environnement pour le bien-être de nos générations futures.

Le thème relatif à la consolidation de l’unité nationale a également constitué une des charpentes du message à la Nation. A ce sujet, le Chef de l’Etat a lancé un vibrant hommage aux pionniers de notre indépendance qui ont su asseoir les bases d’une nation nigérienne forte, en cultivant les valeurs d’unité et de dignité qui font aujourd’hui la grandeur et la fierté de notre pays et de son peuple.  En effet, édifier alors une Nation nigérienne Une et solidaire a été une des boussoles qui ont toujours servi de repère aux dirigeants qui se sont succédé à la tête de notre pays. C’est dans cette même optique que le Président Mohamed Bazoum, dès son investiture, a pris l’engagement solennel de faire de la consolidation de l’unité une de ses priorités. Car, a-t-il encore rappelé, « notre unité et notre solidarité seront notre immunité vis-à-vis de nos deux grands ennemis que sont le terrorisme et la pauvreté ».

Le thème se rapportant à la lutte contre le terrorisme et à l’insécurité ne sauraient, en toute évidence, être occulté par le Chef de l’Etat. A ce sujet, le Président de la République a reconnu qu’en dépit de tous les efforts consentis en termes de mobilisation de moyens matériels et des hommes, la montée en puissance des forces extrémistes dans la sous-région, risque d’annihiler notre ambition légitime de faire du Niger un pays lancé sur la voie du développement.

D’où la nécessité d’agir pour éradiquer au plus vite les forces du mal de la bande sahélienne. C’est ainsi que, après avoir rendu un hommage solennel à nos Forces de Défense et de Sécurité ‘’qui ont démontré à la Nation leur capacité à contenir les actions terroristes sur notre territoire avec professionnalisme et dignité’’, le Président Mohamed Bazoum a assuré que ‘’l’Etat ne tergiversera point quant aux moyens multiformes à mettre à leur disposition, à cet effet’’. C’est dire que le Niger restera toujours débout face aux forces du mal et aux autres maux qui l’assaillent !

Bonne fête de l’Indépendance à tous !

Par Rabiba Aboubacar Bouzou(onep)