Pétanque : Madaoua accueille du 3 au 5 avril 2021 un tournoi national

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

Après plusieurs mois d’absence sur le terrain, Covid-19 exige, la Fédération Nigérienne de Sport Boules (FENIBOULES) renoue avec les compétitions nationales de pétanque. En effet, du 3 au 5 avril 2021, en collaboration avec la compagnie de transport SALIM, la FENIBOULES organise à Madaoua, un grand et exceptionnel tournoi national open. En effet, durant trois jours, toutes les huit régions du Niger prendront part à ce rendez-vous à travers 15 de leurs meilleurs pétanqueurs. Quatre meilleurs tireurs adroits et stratèges seront récompensés à l’issue de ce tournoi. En plus des médailles et des coupes qui récompenseront les équipes, des prix en espèces sont également prévus. Ainsi, le premier prix est d’une valeur de 350.000 FCFA, le 2nd : 200.000 FCFA, le 3ème : 100.000 FCFA et le 4ème : 50.000 FCFA.

Le Sport Boules ou pétanque pratiqué dans des nombreuses villes, prend de plus en plus de l’importance au Niger. Quant aux championnats et tournois nationaux, ils constituent un cadre idéal de promotion de la pratique du Sport Boules, et permet aux pratiquants de cette discipline de retrouver l’ambiance de sportivité, de cohésion sociale et de partager avec les jeunes, les expériences des vétérans. A en croire Abdoukarim Manzo, un grand joueur et amateur des boules, le Niger présente des conditions idéales pour pratiquer la pétanque : soleil toujours présent, terrains sableux, argileux ou pierreux. «Mais, il est très difficile de se procurer des boules de pétanque au Niger. Il y a plus de joueurs que de boules, et chaque club met à leur disposition un pool de boules. Les joueurs qui possèdent leurs propres boules sont très rares» déplore-t-il.

Pour ce pratiquant, les joueurs sont nombreux, de bon niveau et très conviviaux. Malheureusement l’absence de sponsors rend difficile le déplacement des meilleurs aux championnats internationaux, estime la même source. Cependant, grâce à la FENIBOULES et à ses partenaires, dont les Autorités nationales, les pétanqueurs nigériens ont pu représenter et honorer notre pays lors de plusieurs rencontres internationales. Il s’agit entre autres du championnat international de Tunis, de Madagascar, de celui du Maroc où l’équipe du Niger a occupé la 2ème place et ce, grâce à la bonne volonté des membres du bureau exécutif national et à l’accompagnement du gouvernement nigérien.

En Afrique, jusque début mai 2019, on comptait 23 pays africains membres de la Fédération internationale de pétanque et de jeu provençal (FIPJP) par l’intermédiaire de la Confédération africaine sports boules (CASB) : l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, les Comores, le Congo, la Côte d’Ivoire, Djibouti, l’Egypte, le Gabon, la Guinée, la Libye, Madagascar, le Mali, le Maroc, Maurice, la Mauritanie, le Niger, l’Ouganda, le Sénégal, les Seychelles, le Tchad et la Tunisie. En septembre 2019, 15 pays, notamment la Côte d’Ivoire, le Maroc, le Burkina Faso, Madagascar, l’Ile Maurice, les Comores, les Seychelles, le Gabon, le Sénégal, l’Algérie, la Libye, la Mauritanie, le Mali, le Niger et Djibouti ont convenus de créer la Confédération Africaine de Pétanque. Le Bénin abritera les Championnats du monde de pétanque ou sport de boules en 2022. Pour cela, le pays compte construire un boulodrome en vue de l’organisation des championnats du monde, l’année prochaine.

Mahamadou Diallo(onep)