Rencontre de travail entre une délégation algérienne et des membres du gouvernement du Niger : D’importantes décisions prises sur les questions d’intérêts communs

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Du 05 au 07 septembre 2021, M. Ramtane Lamamra, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Communauté Nationale à l’Etranger de la République Algérienne Démocratique et Populaire, Envoyé Spécial du Président Algérien, SEM Abdelmajid Tebboune, a effectué une visite de travail, au Niger, accompagné d’une importante délégation. Après avoir rencontré le Président de la République, Mohamed Bazoum et le Premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou, une réunion a regroupé, la délégation algérienne, conduite par M. Lamamra et les membres du gouvernement nigérien, dirigés par le ministre d’Etat en charge des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou. Y étaient aussi présents à cette entrevue, les ambassadeurs des deux pays. Au cours de cette réunion de travail, les deux parties ont procédé à un examen exhaustif des questions de coopération bilatérale, notamment celles relatives à la défense et à la sécurité, à la migration, à l’énergie, au pétrole ainsi que celle relative à la formation professionnelle.

Il a aussi été évoqué, lors de ces échanges, des questions régionales et internationales d’intérêt commun. A cette occasion, les deux chefs de délégations ont souligné la nécessité de travailler ensemble pour préserver la paix et la stabilité et promouvoir le développement en Afrique en général et dans la sous- région en particulier. Les deux parties ont également réaffirmé leur détermination à forger un partenariat sous régional viable au service des peuples de la région en vue de promouvoir une coopération Sud-Sud pragmatique et solidaire. Un communiqué commun et une conférence de presse ont clôturé cette rencontre nigéro-algérienne.

Dans son mot introductif, le ministre d’Etat Massoudou a loué les qualités de diplomate qu’est son hôte, M. Lamamara. «Ce qui fait de lui un des plus grands diplomates contemporains en Afrique et peut-être dans le monde», a souligné le ministre Massoudou. Il a aussi rappelé les bonnes relations de voisinage et de coopération existant entre l’Algérie et le Niger. Après le Nigéria, a-t-il souligné, le Niger partage la plus longue frontière avec l’Algérie avec près de 1.000 kms. «L’Algérie est donc un partenaire essentiel et stratégique pour le Niger. Et cela sur le plan géopolitique, économique et même social», a-t-il noté. Le ministre d’Etat a ajouté que cette première visite du gouvernement algérien actuel à l’invitation du des autorités nigériennes est très significative pour le gouvernement et le peuple nigériens. «Elle est aussi importante pour l’avenir de nos relations, pour l’avenir de notre pays et celui de la sous-région», a-t-il précisé.

«L’Algérie est un acteur clé au niveau des pays riverains du Sahel. Nous partageons avec l’Algérie un certains nombres de préoccupations, relativement à la sécurité, à la défense. Donc, ce partenariat avec l’Algérie est des plus importants et capital», a indiqué le chef de la diplomatie nigérienne. Il a aussi salué le retour et la redynamisation de la présence de l’Algérie au niveau des pays riverains du Sahara et du Sahel. Enfin, le ministre Massoudou a indiqué que cette visite de la délégation algérienne fait suite à celle effectuée, il y a quelques semaines, par le Président de la République, SE Mohamed Bazoum à Alger. Ce qui a donné, selon lui, un coup accélérateur aux relations bilatérales. «Des orientations nouvelles et concrètes ont été données à ces relations par les deux Chefs d’Etats», a-t-il rappelé.

Intervenant à son tour, le ministre algérien en charge des Affaires étrangères s’est aussi félicité des bonnes relations existant entre son pays et le Niger. M. Ramtane Lamamra a souligné l’exemplarité, la complémentarité, la sagesse, l’intelligence, la volonté, la fraternité et la convivialité qui régissent les relations séculaires entre l’Algérie et le Niger. «Les différents défis auxquels nous faisons face, en commun, nous commandent de faire davantage, de nous tenir en alerte et de proposer des nouvelles perspectives, pour ensemble anticiper sur le développement de nos nations», a déclaré M. Lamamra.

Après leurs interventions, les deux ministres en charge des Affaires Etrangères ont répondu à plusieurs questions des journalistes, notamment sur la situation sécuritaire sous régionale et la question de migration de Nigériens vers l’Algérie.

Mahamadou Diallo(onep)