Réunion du comité Exécutif de la WAAPAC : Les membres de la WAAPAC et les partenaires techniques et financiers en conclave

Société

Le 1er vice-président de l’Assemblée nationale du Niger, M. Kalla Hankourao, assurant l’intérim du président de ladite institution, a présidé hier matin à Niamey, la cérémonie d’ouverture de la réunion du comité exécutif de l’association des commissions de finances de l’Afrique de l’Ouest (WAAPAC). L’objectif visé à travers cette rencontre est de renforcer les capacités des parlementaires en matière de contrôle de l’action gouvernementale pour garantir la redevabilité de l’action publique et la reddition des comptes, afin de promouvoir la transparence et la bonne gouvernance.

En prenant la parole à cette occasion, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, M. Kalla Hankourao, a dans son allocution précisé que cette réunion sera consacrée à l’adoption du projet de plan d’actions 2022-2024 de l’association, et la recherche de moyens de financement du plan d’actions. Il s’agit notamment d’une étape capitale dans la consolidation des acquis de la WAAPAC qui œuvre depuis de longues années au renforcement des capacités techniques de ses membres à travers des conférences, des formations et des échanges de bonnes pratiques entre les pays anglophones et les pays francophones de la sous-région ouest africaine.

Pour sa part, le président de l’association des commissions de finances des pays de l’Afrique de l’ouest, M. Issaka Assoumane, a rappelé que l’association des commissions des finances des parlementaires de l’Afrique de l’Ouest a vu le jour à Accra en 2009. Elle a pour but de mobiliser autour d’une plate-forme, les parlementaires et le personnel technique pour la promotion de la gouvernance démocratique et le développement institutionnel des commissions membres.

Il s’agit selon le président de l’association, d’édifier une communauté parlementaire informée, capable de promouvoir les meilleures pratiques en matière de gestion des finances publiques, d’harmoniser et de normaliser le travail des commissions des finances dans la sous-région ouest-africaine.

Cette réunion, a souligné M. Issaka Assoumane, s’inscrit dans la poursuite des efforts de redynamisation de l’association qui sort progressivement d’une période d’incertitudes liées aux conséquences de la pandémie de la covid19 et des difficultés de financements de ses activités liées notamment à la fin du programme financé par l’institut de la Banque Mondiale.

Il a en plus exhorté, les membres du comité exécutif pour apporter leurs contributions afin d’améliorer le projet de plan d’actions pour concevoir un outil de travail des plus performants.

Par Farida Ibrahim Assoumane(onep)