Tahoua : Formation des magistrats et des FDS sur la protection des données à caractère personnel

Non classé

La Haute Autorité de Protection des Données à Caractère Personnel (HAPDP), en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Migration (OIM), a organisé, le lundi 15 août dernier à Tahoua, une formation d’une journée sur le renforcement des capacités en matière de collecte, de traitement des données à caractère personnel à l’attention des magistrats et des Forces de Défense et de Sécurité(FDS) de la région. La cérémonie a été présidée par Mme Sanady Tchimaden Hadatan, présidente de la Haute Autorité de Protection des Données à Caractère Personnel (HAPDP) en présence du Gouverneur de la Région de Tahoua, M. Issa Moussa.

En ouvrant officiellement les travaux, la présidente de la HAPDP a déclaré que son institution est chargée de veiller à ce que le traitement et l’usage des données à caractère personnel ne portent pas atteinte aux libertés publiques ou ne comportent pas de menace à la vie privée des citoyens, en particulier dans l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.

Pour l’accomplissement de ses missions, a-t-elle affirmé, la HAPDP s’est dotée d’un plan stratégique élaboré sur les cinq années à venir afin de faire de la protection des données personnelles une réalité et un outil de bonne gouvernance. Les données personnelles sont pour la révolution numérique ce que le pétrole était dans le domaine de l’énergie au début du XXème siècle, a-t-elle poursuivi.

Cette révolution numérique s’invite dans notre intimité, dans nos relations quotidiennes, façonne notre mode de vie, sans même que nous nous en rendions compte et fragilise notre vie privée, a indiqué Mme Tchimad Hadatou. C’est pour ces raisons que les données personnelles, font l’objet d’une grande attention de la part des pouvoirs publics à travers le monde où la confidentialité des données est considérée comme un droit fondamental protégé par des réglementations très strictes a-t-elle conclu.

Pour sa part, le Gouverneur de la region de Tahoua, M. Issa Moussa, a indiqué que notre pays est attaché a la protection et à la promotion des droits humains, tel qu’affirmé dans le préambule de notre constitution ; l’État a le devoir de veiller au respect et à la protection de ces droits. Cela se justifie par le fait qu’aujourd’hui, plus que jamais, la confiance dans le numérique et dans l’usage de l’information est primordiale tant le secteur est devenu incontournable.

C’est ainsi que partout dans le monde, a-t-il dit, les autorités publiques veillent et encadrent à juste titre, la collecte et le traitement des données à caractère personnel en instituant des autorités de protection et de régulation. Il a  invité les magistrats et les FDS participants à l’atelier de s’approprier de cette formation et d’être le relais de la HAPDP pour que la problématique de la protection des données personnelles soit mieux cernée par les justiciables.

Dans son mot de bienvenue, le président du conseil de ville de Tahoua, M. Abdou Ouhou Dodo, a exprimé ses remerciements à la HAPDP pour le choix porté sur son entité communale pour la tenue de cet atelier combien important.

Abdou Abdourahmane ONEP Tahoua