Visite de travail du Chancelier allemand au Niger : La sécurité et l’éducation, principaux sujets d’échange entre Olaf Scholz et le Président Mohamed Bazoum

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

En tournée africaine, le chancelier de la République fédérale d’Allemagne M. Olaf Scholz a été reçu hier, dans l’après-midi, au Palais de la Présidence de la république du Niger avec tous les honneurs militaires. Cette visite du chancelier allemand traduit le profond attachement de la première puissance européenne et l’exemplarité des relations avec le Niger. Après un tête-à-tête de quelques minutes, les deux personnalités ont conjointement animé une conférence de presse au cours de laquelle, il a été abordé les différentes questions reflétant l’excellente coopération qui existe entre le Niger et la République fédérale d’Allemagne depuis bientôt 60 ans.

Cette visite a permis au Président de la République et son hôte de passer en revue 60 ans de coopération dans des domaines aussi divers que la sécurité, l’agriculture, l’éducation et la formation professionnelle.

Lors de la conférence de presse conjointe, le Président de la République du Niger M. Mohamed Bazoum s’est dit heureux d’accueillir le chancelier allemand au Niger. Pour le Chef de l’Etat, cette visite témoigne de la reconnaissance du gouvernement allemand des efforts qui sont entrepris par le gouvernement du Niger. C’est aussi a-t-il appuyé, la preuve que l’Allemagne tient à encourager et reconnaitre les efforts du Niger pour assurer la sécurité du peuple, l’intégrité du territoire. Cela en dépit des difficultés objectives auxquelles le Niger peut faire face dans le contexte sous-régional où la sécurité s’est particulièrement dégradée.

«Je suis d’autant plus fier de ce que nous faisons dans le domaine militaire», Mohamed Bazoum

Abordant la question de la coopération bilatérale, le Chef de l’Etat a soutenu qu’il s’agit d’une coopération solide, substantielle dans son contenu et particulièrement profitable dans ce qu’elle réalise depuis bientôt 60 ans. On retient également des propos du Chef de l’Etat que cette coopération est basée sur deux pôles prioritaires. Le premier porte sur le soutien à la démocratie, à la bonne gouvernance, à la décentralisation, au renforcement de la paix, à la prévention des conflits qui s’est traduit par des investissements particulièrement pertinents. Quant au second pôle, il est intitulé ‘’un monde sans faim’’. Ici, l’Allemagne intervient dans le domaine de l’agriculture pour tout ce qui concerne l’irrigation, la promotion d’une agriculture productive, la défense et la protection des sols.

Outre ces deux pôles, l’Allemagne intervient également dans le domaine de l’éducation et de la formation professionnelle. Pour ce qui est de ce secteur, le Président de la République a confié avoir insisté auprès du chancelier allemand sur la nécessité d’accroitre davantage les ressources parce que estime-il, les grands défis liés à la pauvreté du Niger ont à voir justement avec l’éducation. «En effet, c’est parce que nous avons un système éducatif déficient que nous avons certaines de nos difficultés qui se traduisent justement par cette démographie que nous ne contrôlons pas», a déclaré le Président de la République.

Le Chef de l’Etat a également insisté auprès du chancelier allemand sur la nécessité que l’Allemagne accompagne le Niger dans le programme de construction d’internat au profit des jeunes filles des collèges ruraux. Cela afin de leur assurer une scolarité durable qui pourrait les mettre à l’abri des mariages précoces.

Dans le domaine de la sécurité, le Chef de l’Etat a évoqué les succès enregistrés par la mission ‘’gazelle’’. Cette mission a annoncé SEM. Mohamed Bazoum prend fin au mois de décembre. «Mais nous avons demandé une prolongation de la mission de façon à tirer le maximum de profit», a confié le Président de la République. Il a félicité le travail accompli ensemble qui, a-t-il dit, va désormais être le modèle vers lequel le Niger va aiguillonner tous ces autres partenaires. «Je suis d’autant plus fier de ce que nous faisons dans le domaine militaire. Félicitation en tout cas pour ce que nous avons fait en ce domaine», a déclaré le Président Bazoum.

Le Niger est un pays qui compte pour l’Allemagne, dixit Olaf Scholz

Pour sa part le Chancelier allemand a expliqué que s’il a décidé de visiter le Niger, c’est parce qu’il s’agit d’un pays avec lequel l’Allemagne entretient une excellente coopération et aussi parce que c’est un pays qui ’’compte pour l’Allemagne’’.

Relativement à la mission gazelle il s’est réjoui de voir que c’est un succès. «J’ai vu à quel point c’est une coopération étroite, vraiment très bonne sur le long terme et cela a vraiment donné de grands succès» a précisé M. Olaf Scholz.

Pour ce qui est de la prolongation de la mission, il a annoncé que le parlement allemand a déjà donné son feu vert. Maintenant a nuancé SEM. Olaf Scholz, «il faut qu’on voit quelles sont les perspectives et quels sont les détails de cette coopération». Aussi a-t-il ajouté «On aura bien sûr en continuation un débat approfondi là-dessus mais je crois que le succès atteint jusqu’à présent est vraiment une bonne motivation de continuer».

Reconnaissant que la situation sécuritaire au Sahel est très difficile, il a rassuré que l’Allemagne est prête à continuer à fournir sa contribution. Pour le Chancelier allemand, il faut une bonne coopération pour assurer la sécurité dans la région. «Et il est clair que cette situation ne s’améliorera pas avec la présence de mercenaires russes au Mali ; il est d’autant plus important d’avoir une très bonne coopération avec le Niger», a-t-il ajouté.

Après leurs interventions, les deux personnalités ont échangé avec les journalistes sur des thèmes d’actualité tels que la santé de la mère et de l’enfant.

Peu après cette conférence de presse, un déjeuner officiel élargi aux membres des deux délégations a été offert par le Président de la République à son hôte. Le Chancelier allemand a quitté Niamey, hier dans l’après-midi, pour Pretoria en Afrique du Sud, dernière étape de sa tournée en Afrique.

On note que durant son séjour au Niger, le Chancelier allemand Olaf Scholz s’est rendu à Tilia où il a visité la mission ‘’gazelle’’ de formation des forces spéciales à la faveur de laquelle la République fédérale d’Allemagne a fait des grands investissements (dans les infrastructures, de construction d’aérodrome, de bâtiment).

Lancée en 2018, l’Opération Gazelle vise à former les forces spéciales de l’armée nigérienne par des instructeurs allemands sur le site du 41ème Bataillon spécial d’intervention (BSI) de Tillia, dans la région de Tahoua. Cette mission essentielle pour la formation des soldats d’élite nigériens a d’ailleurs été prolongée jusqu’en mai 2023 par le Bundestag, le Parlement allemand. Elle a récemment été qualifiée de projet modèle de coopération internationale en matière de sécurité par la ministre allemande de la Défense.

Il faut noter que la République Fédérale de l’Allemagne reste ainsi un des partenaires bilatéraux les plus importants et les plus constants de la République du Niger, avec une contribution financière des programmes d’un volume de 141,65 millions d’euros (93 milliards de FCFA) au cours de la période 2018 à 2020. Un engagement de 69,79 millions d’euros (45,77 milliards de FCFA) vient d’être négocié pour la période 2021-2022, selon une note de presse de la République du Niger.

 Rahila Tagou(onep)