1ère réunion du comité de supervision du dispositif national de mise en œuvre de l’ITIE : Le conseil s’approprie les exigences de la norme 2019 de la transparence des industries extractives

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le ministre d’Etat, ministre du pétrole et premier vice-président du comité de supervision du dispositif national de mise en œuvre de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives, M. Foumakoye Gado, a dirigé, hier dans l’après midi à Niamey, la première réunion dudit comité. Ces assises du conseil de supervision du dispositif national ITIE-Niger créé récemment, par décret n°2020-597/PRN/PM du 30 juillet 2020, avaient pour ordre du jour la présentation des exigences de la norme 2019 en vigueur de l’ITIE et la présentation de l’état d’avancement de la mise en œuvre du processus ITIE au Niger.

Faire respecter la norme 2019, sur la base de laquelle sera bientôt évaluée la transparence des activités extractives, suppose une maitrise de ses exigences. C’est effectivement dans ce cadre que se sont réunis les membres du comité de supervision du dispositif national de mise en œuvre de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives, autour du ministre d’Etat, ministre du pétrole et premier vice-président dudit comité, parmi lesquels la ministre du plan, le directeur de cabinet du Premier ministre, le ministre délégué au budget représentant le ministre des finances et les représentants des autres départements ministériels membres du conseil.

Dans son mot introductif, à l’ouverture des travaux de la réunion, le vice-président du comité de supervision a rappelé que le Niger a réintégré l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) en février 2020, après sa suspension en 2017, synonyme de son retrait. « Dans le cadre de son retour, le gouvernement a mis en place un nouveau dispositif qu’il espère plus efficient avec le concours de toutes parties prenantes », indique le ministre d’Etat, ministre du pétrole, M. Foumakoye Gado. Ainsi, explique-t-il, conformément au décret ci-haut (portant création, missions, composition, organisation et fonctionnement du dispositif national de mise en œuvre de l’ITIE), il a été prévu ce Conseil de supervision placé sous la présidence du Premier ministre, chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, avec comme vice-président le ministre du pétrole et deuxième vice-président celui en charge des mines. Selon, M. Foumakoye Gado, le comité est composé des ministres en charge des finances, du plan, des collectivités territoriales, de l’environnement, du développement communautaire, de la justice, des mines et du président de la chambre des mines et celui du cadre de concertation de la société civile opérant dans le secteur extractif.

 

 

Par Ismaël Chékaré(onep)