5ème rencontre annuelle des cadres de la sécurité publique : Les orientations stratégiques et les mécanismes du contrôle interne au centre des échanges

Société
Spread the love

Sharing is caring!

C’est désormais une tradition établie à la Police Nationale de réunir chaque année les responsables de la sécurité publique dans un cadre d’échange relatif au fonctionnement de l’institution. Cette année, les cadres de la direction de la sécurité publique, venus de toutes les régions du pays et du niveau central, se penchent sur les orientations stratégiques et les mécanismes du contrôle interne. C’est le ministre de la Défense nationale, M. Alkassoum Indatou, assurant l’intérim du ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, qui a présidé la cérémonie d’ouverture des assises, en présence du Directeur général de la Police Nationale et du directeur de la sécurité publique.

A tous égards, la rencontre des responsables de la sécurité publique s’inscrit dans une démarche d’harmonisation et d’amélioration des pratiques faces aux attentes de plus en plus grandes et pressantes des populations, à la mesure de l’ampleur préoccupante des violences liées à l’incivilité, au banditisme et au trafic dans leurs diversités.

A l’ouverture de la réunion, le ministre de l’Intérieur par intérim a renouvelé la confiance du gouvernement nigérien vis-à-vis de la Police Nationale dans sa mission de sécurisation des populations. M. Alkassoum Indatou a tenu, à cet effet, à réaffirmer le ferme engagement du Gouvernement à prendre toutes les dispositions pour garantir la sécurité des personnes et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire national. Il rassure ainsi, quant à la volonté et la détermination du Gouvernement à garantir aux citoyens la paix, la sécurité et la quiétude, toutes choses dont ils ont légitimement besoin pour vaquer aux tâches de développement.

«La Police Nationale, est une des composantes importantes des Forces de Sécurité Publique. Elle participe, dans le respect de sa spécificité, à la préservation de la sécurité des personnes et de leurs biens ainsi que la quiétude sociale sur toute l’étendue du territoire national. Et le Président de la République, Chef de l’Etat fait de la sécurité un des axes prioritaires de son Programme de Gouvernance», indique le ministre Alkassoum Indatou.

Le ministre en charge de l’Intérieur par intérim a souligné toute l’importance particulière que les autorités attachent à la sécurité de façon générale et au rôle primordial de la Police Nationale dans le cadre de la préservation de cette sécurité qui reste et demeure, dit-il, «une condition essentielle de stabilité et de développement de notre pays». Parlant des efforts consentis dans ce sens, M. Alkassoum Indatou fait cas de l’élaboration d’une Stratégie Nationale de Sécurité Intérieure dont le plan d’actions est à la deuxième phase dans sa mise en œuvre. Il évoque également l’adoption récente d’une Stratégie Nationale de Sécurité de Proximité. Pour le ministre cette amélioration du cadre institutionnel et organisationnel a favorisé une dynamique de spécialisation et de professionnalisation de la Police qui s’est traduite notamment par la création d’unités spécialisées et la mise en place de Compagnies Mobiles

de Contrôle des Frontières (CMCF). «Ces Compagnies Mobiles de Contrôle des Frontières, tout comme les autres unités spécialisées de la Police Nationale, font aujourd’hui la fierté de cette institution et de la population de notre pays en général», a-t-il soutenu.

S’agissant du renforcement des capacités opérationnelles de la Police Nationale, il s’est traduit au cours de ces dernières années, entre autres, par un accroissement remarquable des effectifs, grâce à un effort continu et soutenu de recrutement dans les différents corps de l’institution. «Ainsi en 2021, deux mille (2000) policiers ont été recrutés et formés et actuellement deux mille (2000) autres sont en instance de recrutement. Sur le même registre, du point de vue logistique, bien que beaucoup reste à faire, les capacités de la Police Nationale en terme de mobilité ont été également renforcées avec l’acquisition des moyens roulants (véhicules et motos)», a indiqué le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation par intérim. M. Alkassoum Indatou note, par ailleurs, avec satisfaction que la mise en œuvre résolue de la Loi de Programmation de la Police Nationale dont les effets positifs sont perceptibles au niveau de l’amélioration du cadre et des conditions de vie des agents, s’est également traduite par un élargissement conséquent du maillage territorial des services de police.

Cependant, en dépit de ces efforts méritoires et des résultats élogieux, les menaces qui pèsent hélas sur la sécurité de nos populations restent encore nombreuses et multiformes. Pour les relever, le ministre estime que la Police Nationale doit redoubler les efforts et approfondir les réflexions en la matière. C’est du reste le premier sens à donner aux présentes assises qui s’ouvrent. Durant les six (6) jours de travaux, les participants auront à aborder plusieurs questions en lien avec la sécurité publique, dans une dynamique de partage d’expériences. Il faut noter que cette rencontre des cadres de la sécurité publique est organisée avec l’appui de la mission EUCA Sahel, de l’Institut danois de Droit de l’Homme (IDDH) et du Centre pour la gouvernance du secteur de la sécurité, Genève (DCAF).

 Ismaël Chékaré(onep)