Agadez/Visite du ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation : M. Adamou Hamadou Souley inaugure le siège de l’antenne du Service Central de Lutte contre le Terrorisme et la CriminalitéTransnational (SCLCT/CTO)

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Adamou Hamadou Souley, a inauguré, vendredi dernier à Agadez, le siège de l’antenne du Service Central de Lutte contre le Terrorisme et la Criminalité Transnational Organisée (SCLCT/CTO), appelé à conduire les investigations en la matière conformément à la législation nationale d’une part et dans le cadre de la composante police de la force conjointe G5 Sahel d’autre part.

Il a ainsi saisi l’opportunité de la cérémonie d’Agadez pour remercier la délégation de l’Union européenne pour les appuis multiformes à travers divers projets, à l’endroit des FDS  en général et du SCLCT/CTO en particulier. La réalisation de l’édifice du Service Central de Lutte contre le Terrorisme et la Criminalité Transnational organisée ainsi que l’acquisition des moyens roulants et des outils d’aide à l’enquête permettront sans nul doute aux personnels du SCLCT/CTO de travailler dans les meilleures conditions.

Pour s’adapter à l’évolution pernicieuse de la menace terroriste  et afin d’y faire face efficacement le Niger, a dit M. Adamou Hamadou Souley, tout en veillant aux valeurs de l’Etat de droit et au respect des droits de l’homme, a renforcé depuis plusieurs années son cadre juridique et institutionnel. Cela s’est traduit à travers l’adoption de plusieurs textes législatifs et réglementaires ainsi que la création des structures spécialisées notamment le Pôle judiciaire et le service central de lutte contre le terrorisme et la criminalité qui est chargé de conduire des enquêtes sur l’ensemble du territoire national en s’appuyant sur ses antennes et sur le travail remarquable mené par les primo-intervenants. C’est pourquoi le Président de la République accorde une place de choix à la protection et à sécurisation du territoire national et des citoyens travers des investissements considérables pour doter les FDS de moyens humains et matériels leur permettant de défendre l’intégrité du territoire national et de protéger les personnes et leurs biens .

Après s’être réjoui des appuis multiformes des partenaires techniques  et financiers comme l’Union Européenne, la France et les Etats Unies d’Amérique, le ministre Adamou Hamadou Souley a exprimé  toute sa gratitude et sa reconnaissance à l’Union européenne, l’institution pour ses contributions en faveur du renforcement des capacités du SCLCT/CTO et des autres acteurs  intervenants  dans la lutte contre la menace terroriste. Il a en outre remercié tous les partenaires de l’Etat dans le cadre de la lutte contre leterrorisme et la criminalité transnationale.

Pour sa part, l’ambassadeur de l’Union européenne, Mme Ionete Denise a déclaré que son institution a toujours manifesté son engagement et sa détermination de pourvoir accompagner dans ses efforts le gouvernement de la République du Niger face aux défis du terrorisme et à la criminalité transnationale. L’accent sera mis sur le renforcement des capacités nationales en infrastructures et matériels. Aujourd’hui la menace terroriste a pris plusieurs formes contre lesquelles il faut être capable d’anticiper, de prévenir mais aussi de répondre et c’est pourquoi l’Union européenne poursuivra ses appuis multiformes au profit du Niger et de ses Forces de Défense et de Sécurité. En effet, dans le cadre de ce projet mis en œuvre par l’Association Coginta, l’Union européenne a financé la construction du siège des antennes d’Agadez et Téra et les travaux d’extension et réhabilitation de l’antenne de Diffa.

Après avoir rappelé les efforts consentis par l’Etat, le Gouverneur d’Agadez, M. Magagi Maman Dada s’est félicité de voir l’antenne du SCLCT/CTO d’Agadez dotée d’un cadre adéquat de travail. Quant au directeur exécutif de l’ONG COGINTA, M. Sebastien Gouraud, il a déclaré que, depuis deux ans, COGINTA s’est engagé aux côtés des autorités nigériennes et sur financement de l’Union européenne, dans la mise en œuvre  du «Projet  d‘appui à l’opérationnalisation de la composante  police  de la Force conjointe du G5 Sahel et au processus de judiciarisation des fuseaux centre et et leurs zones limitrophes».

Abdoulaye Harouna, ONEP/Agadez