Atelier de partage des résultats annuels FY 2021 du projet USAID-Hamzari à Maradi : Des résultats probants en trois ans de mise en œuvre

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le gouverneur de la région de Maradi, M. Chaibou Aboubacar a présidé, hier matin à Maradi, la cérémonie d’ouverture des travaux de l‘atelier annuel de partage des résultats annuels FY 2021 du projet USAID-Hamzari dans la région de Maradi. Il s’agit, au cours de cet atelier, de partager les principales réalisations du programme USAID Hamzari, de discuter des progrès et difficultés, mais aussi de partager la planification des activités au titre de l’année fiscale 2022 et explorer les voix de renforcement de la collaboration afin de maximiser l’impact des interventions du programme.

Le programme Hamzari est mis en œuvre par CARE Niger, en collaboration avec Water Aid, et quatre ONGs nationales à savoir l’ANBEF, l’AREN, DEMI-E et KARKARA. La mise en œuvre se fait en  étroite collaboration avec les services techniques de l’Etat, mais aussi les autres partenaires financés par l’USAID et les communautés respectives. Financé par le gouvernement des Etats Unis à travers l’Agence Américaine pour le développement International (USAID) dans le cadre l’initiative RISE II, le programme Hamzari est doté d’une enveloppe globale de 33 millions de dollars US. Ses interventions toucheront 142.000 bénéficiaires dans le département de Guidan Roumdji entre octobre 2018 et septembre 2023. Elles contribueront à l’autonomisation de 85.200 femmes et filles sur le plan économique et social.

Le programme Hamzari a pour but d’accroitre la sécurité alimentaire et nutritionnelle durable, équitable et résiliente des groupes vulnérables dans le département de Guidan Roumdji. En termes d’objectifs spécifiques, Hamzari vise la réduction de l’extrême vulnérabilité des femmes, des jeunes et des ménages marginalisés, l’amélioration de la santé et de l’état nutritionnel des femmes enceintes, allaitantes, des enfants de moins de deux ans et des adolescentes; l’amélioration de l’accès et de l’utilisation des services WASH durables et équitables pour tous les ménages des communautés et enfin l’amélioration des possibilités de moyens de subsistance durables diversifiés et la capacité d’adaptation des femmes, des jeunes et des ménages vulnérables.

Dans son intervention à l’ouverture de cet atelier, le Chef de Projet USAID-HAMZARI, M. Mathieu Lucius a rappelé que les interventions Hamzari s’attaquent directement aux causes sous-jacentes de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition dans l’une des régions du Niger qui présentent les plus forts taux de malnutrition, la région de Maradi. «Le programme met en œuvre une combinaison ciblée, mais flexible d’interventions et d’activités pour atteindre son objectif de sécurité alimentaire et nutritionnelle durable, équitable et résiliente pour les groupes vulnérables» a-t-il soutenu. M. Mathieu Lucius a ajouté  que le programme fait aussi de l’intégration du genre et de l’inclusion de la jeunesse des aspects transversaux essentiels pour un développement durable des communautés rurales. A cet effet, poursuit-il, le programme met en œuvre des activités en direction  des femmes et des jeunes pour mieux favoriser leur intégration dans les activités de développement socio-économique et politique de leurs communautés respectives.

Le Chef de Projet USAID-HAMZARI, a soutenu qu’en trois (3) ans de mise en œuvre, le programme a accompli d’importantes réalisations dans les domaines de la reconstitution sociale du cheptel (Habbanaye) ; l’accès à l’eau et aux infrastructures de base en matière d’hygiène et d’assainissement ; la mise en place des structures communautaires telles que les MMD, les groupes de soins, les écoles des maris, les espaces sûrs et les plateformes genres. «Le programme USAID Hamzari a appuyé les communautés de 325 villages dont 134 dans la commune de Chadakori, 94 dans la commune de Guidan Roumdji et 97 dans celle de Guidan Sori dans les domaines et activités aussi variées» a –t-il dit.

Pour le gouverneur de la Région de Maradi, M. Chaibou Aboubacar, le programme USAID Hamzari est une réponse adéquate à la problématique de résilience et de sécurité alimentaire et nutritionnelle à lequel fait face la population nigérienne de manière générale et celle de la région de Maradi en particulier. Il a reconnu l’importance de ce programme qui donne une place de choix aux femmes et aux jeunes à travers des axes transversaux que sont «l’intégration du genre» et «la gouvernance inclusive et jeunesse». Deux approches, dira-t-il, qui constituent la pierre angulaire de la durabilité de toute intervention dans la région de Maradi et qui permettra un mécanisme efficace de lutte contre la pauvreté et ses corollaires tels que l’exode rural, la migration ou l’extrémisme violent.

«Nous sommes heureux de constater que les interventions du programme Hamzari dans les domaines de réduction des risques ; la santé/nutrition ; l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement et l’agriculture, contribuent efficacement à la sécurisation alimentaire des populations de Guidan Roumdji, Guidan Sori et Chadakori» a déclaré le gouverneur de Maradi. M. Chaibou Aboubacar a encouragé et invité l’ensemble des bénéficiaires  à persévérer dans les activités respectives pour lesquelles le programme les appuie afin d’être résilients, autonomes et contribuer à l’émergence d’un développement rural durable.

Tiémogo Amadou  ANP-ONEP Maradi