Au Conseil des Ministres : Dix mesures complémentaires contre le Coronavirus, dont la fermeture des aéroports internationaux de Niamey et de Zinder, des frontières terrestres et des établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et supérieur

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Un Conseil des Ministres Extraordinaire  s’est réuni, hier mardi 17 mars 2020, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des Ministres.

 

Le Conseil a fait l’état de la mise en œuvre des mesures d’urgence prises lors du Conseil des Ministres du vendredi 13 mars 2020 dans le cadre de la prévention de la pandémie du CORONAVIRUS et a décidé les mesures complémentaires suivantes :

 

  1. la fermeture des aéroports internationaux de Niamey et de Zinder pour une durée de 2 semaines renouvelable à compter du 19 mars 2020 à minuit sauf pour les vols domestiques, cargos, sanitaires et militaires;

 

  1. la fermeture de toutes les frontières terrestres pour une durée de 2 semaines renouvelable à compter du 19 mars 2020 à minuit excepté pour le transport des marchandises ;

 

  1. la concertation entre le gouvernement et les leaders religieux (Oulémas et prêtres) afin d’arrêter les mesures relatives à l’accès aux lieux de culte.

 

  1. la fermeture de tous les établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et supérieur pour une durée de 2 semaines renouvelable à compter du 20 mars 2020 à minuit. Les parents sont chargés de la garde de leurs enfants.

 

  1. la fermeture des bars, des boites de nuit, salles de cinéma et des lieux de spectacle à compter du 18 mars 2020 à minuit ;

 

  1. l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes. Cette mesure concerne notamment: les baptêmes, les mariages et toute autre forme de cérémonie, sur toute l’étendue du territoire. En particulier, les ateliers et séminaires sont interdits jusqu’ à nouvel ordre.

 

  1. l’institution des mesures d’hygiène obligatoires dans les marchés, magasins, restaurants, services publics et privés;

 

  1. le respect d’une distance d’au moins un mètre entre les personnes dans les grandes surfaces, les restaurants, les entreprises, les zones aéroportuaires et les lieux publics;

 

  1. la gratuité du diagnostic et de la prise en charge des éventuels cas confirmés de Coronavirus.

 

  1. la révision du plan d’urgence pour tenir compte des nouvelles exigences, et allocation d’une somme d’un (1) milliard de francs CFA sur le budget national pour son financement.

 

L’ordre du jour étant épuisé, Son Excellence Monsieur le Président de la République a levé la séance.

 

 

Onep