Cérémonie de réception de vaccins et médicaments vétérinaires au Laboratoire Central de l’Elevage : Environ 50 millions de F CFA en produits vétérinaires

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Le vendredi 17 juillet 2020, le Projet de Renforcement de la Résilience à l’Insécurité Alimentaire (PRRIA) au Niger a procédé à la remise d’un important don au Laboratoire Central de l’Elevage (Labocel). Ce don essentiellement composé de vaccins et médicaments vétérinaires est acquis par le PRRIA au profit du cheptel des populations vulnérables.

Cette contribution du PRRIA pour un montant d’environ 50 millions de FCFA n’est pas la première du genre et servira à vacciner plus de 400.000 ruminants, 75.000 volailles et à traiter environ 400.000 UBT et plus de 8000 volailles contre les maladies les plus meurtrières. Et cela en rehaussant substantiellement le revenu tiré de l’élevage pour les populations bénéficiaires.

Le Coordonnateur du Projet de Renforcement de la Résilience à l’Insécurité Alimentaire au Niger, Dr Boukary Abdou Razac a rappelé que le PRRIA, est un projet financé par la Banque Islamique de Développement (BID) et l’Etat du Niger. Il intervient dans les régions de Diffa, de Tahoua et de Tillabéry où il contribue à relever les principaux défis de l’initiative 3N qui portent notamment sur la couverture des besoins alimentaires d’une population en constante croissance et en urbanisation, la satisfaction des besoins alimentaires et des soins vétérinaires à un cheptel qui croit à un taux annuel de 3,1% et très vulnérable aux chocs, l’adaptation au

changement climatique, l’assurance d’un prix rémunérateur aux producteurs et enfin la construction d’un marché national de produits agropastoraux compétitif au niveau régional et international.

Ainsi, selon Dr Boukary Abdou Razac, ces produits vétérinaires composés de vaccins contre les principales maladies infectieuses des animaux, des antibiotiques, des antiparasitaires, représentent une contribution du PRRIA dans la consolidation des acquis de l’initiative 3N. «Cela répond incontestablement à l’appel des autorités nigériennes pour la mise en œuvre du Plan d’urgence de soutien aux populations vulnérables 2020 et du Plan Global de Réponse à la pandémie du COVID19», a-t-il estimé. Le coordonnateur du PRRIA a enfin remercié la Banque Islamique de Développement pour l’intérêt sans cesse croissant qu’elle accorde au développement du Niger à travers le financement de plusieurs projets de développement.

Pour sa part, le Directeur Général des services vétérinaires, Dr Abdou Issiakou a remercié la BID qui, à travers le PRRIA, leur a apporté cet appui considérable, qui a-t-il dit intervient à un moment propice lié à la saison hivernale. En effet, a-t-il expliqué c’est en cette période que les animaux sont confrontés à diverses maladies telle que la pasteurellose. C’est donc un soulagement pour le Labocel surtout par rapport à un vaccin dont il ne dispose pas depuis un an et que les éleveurs réclament incessamment. Un bon usage sera fait de ce don, a promis Dr Abdou Issiakou, qui a souligné que la santé animale est un pilier de l’élevage.

 

 Rahila Tagou(onep)