Cérémonie de triomphe de la 17ème promotion, “DJIBO BAKARY’’ de l’EFOFAN : 115 officiers d’active dont 99 officiers nationaux prêts à servir 

Non classé

Après deux années de dur labeur et d’intense formation militaire, la 17ème promotion d’élèves officiers d’active (EOA) de l’École de Formation des Officiers des Forces Armées Nigériennes (EFOFAN) a subi le 10 août 2022 au sein de ladite école, le traditionnel rituel de triomphe organisé en fin de formation. Baptisée Promotion ‘’Djibo Bakary’’, cette 17ème promotion est composée d’un effectif de cent quinze (115) éléments, dont quatre-vingt-dix-neuf 99 sous-lieutenants de nationalité nigérienne. La sortie de cette promotion qui marque la fin d’un cycle de deux années de formation et la remise des galons de sous-lieutenant à ces meneurs d’homme, intervient dans un contexte où la situation sécuritaire est assez préoccupante dans la région du Sahel.  

«Nous officiers de la promotion Djibo Bakary, jurons solennellement de servir la patrie avec honneur et fierté et ce jusqu’aux sacrifices suprêmes», c’est sur cette formule que ces jeunes officiers ont prêté serment devant les autorités et le public de se mettre au service de la Nation avec loyauté, dévouement et abnégation, conformément à la devise de l’EFOFAN : Patrie-Loyauté-Sacrifice. Quelques instants après, ils ont présenté leur premier salut d’officier d’active au ministre de la Défense Nationale M. Alkassoum Indattou.

Dans son discours lors de cette cérémonie, le ministre de la Défense Nationale a transmis au Chef d’Etat-major des Armées, présent à la cérémonie, au Commandant de l’Ecole ainsi qu’à tout le personnel d’encadrement de l’Ecole de Formation des Officiers des Forces Armées

Nigériennes, les sincères félicitations de SE. Mohamed Bazoum, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées, pour tous les efforts déployés dans le cadre de la formation initiale des Officiers.

Ainsi, M. Alkassoum Indattou a souligné que dans le cadre de l’accroissement des effectifs des Elèves Officiers à l’EFOFAN, l’Etat du Niger a investi des fonds conséquents ayant permis, la

réalisation de plusieurs infrastructures (salles de cours, logements en préfabriqués et extension de la capacité en restauration). «Soyez rassurés que cet investissement se poursuivra», a-t-il assuré. «Parce que, notre pays est confronté à des défis sécuritaires sur plusieurs théâtres d’opérations tels que, ALMAHAOU, NIYA et YARTI dans la région de Tillabéri; DAMISSA dans la région de Dosso; SHARA dans la région de Tahoua; FARAOUTA BOUSHIA dans la région de Maradi ; SECTEUR 4/FMM dans la région de Diffa : vous serez bientôt engagés dans des situations complexes où vous devrez faire appel au savoir-faire et au savoir-être que vous avez appris entre ces murs. A-mon-sens, deux principes combinés harmonieusement doivent retenir votre attention : la compétence et la discipline. En tant que chef militaire, votre compétence émane de votre capacité à prévoir, organiser, commander et contrôler l’élément à la tête duquel vous avez été placés, en vue de remplir la mission qui vous a été confiée» a déclaré le ministre de la Défense Nationale.

Auparavant, le commandant de l’EFOFAN, le Colonel Abdoul-Kadri Amadou Daouda a au nom de toutes les composantes stagiaires, d’encadrement et de soutien, salué les efforts de l’ensemble de la hiérarchie militaire pour le soutien permanent à l’endroit de son institution. Il a notifié que ces élèves ont suivi une scolarité de deux années académiques qui exige une réussite aux différents examens de compétence et modules divers, nécessaires à l’obtention du brevet de chef de section. La formation de ces officiers s’est articulée durant les deux années, autour de trois axes principaux qui sont la formation militaire générale, la formation physique et sportive, et une formation morale et de renforcement du caractère. Au regard des résultats obtenus, le

Colonel Abdoul-Kadri Amadou Daouda rassure qu’il reste confiant en la capacité de chacun de ces jeunes officiers pour servir honorablement dans nos armées respectives avec courage, discernement et engagement. C’est pourquoi, il a tenu à féliciter la direction générale de la formation, le personnel de soutien et l’ensemble des cadres de contact et instructeurs pour leur implication sans faille dans cette œuvre commune de formation.

Par ailleurs, le commandant de l’EFOFAN a formulé quelques mots à l’endroit des récipiendaires. «Vous avez tout au long du cursus, fait preuve d’efforts considérables pour obtenir des résultats probants, et ce sous la conduite d’officiers et sous-officiers dévoués et combien compétents, qui vous ont tous individuellement et collectivement apporté la bonne parole et guidé vos pas pour devenir ce que vous êtes aujourd’hui. Vous avez donc été formés dans une bonne école, à même d’affronter avec foi,

sérénité et confiance les défis d’aujourd’hui et de demain, combien passionnants, énormes et complexes. Ces premières épaulettes de futurs Sous-lieutenants, sont aujourd’hui le véritable fruit des efforts accomplis dans cette école. Elles doivent, dès lors que vous aurez le privilège et l’honneur de les porter, vous rappeler tout le poids du devoir et la farouche responsabilité qui, dorénavant seront en permanence sur vos épaules» a-t-il témoigné.

Comme de coutume, cette cérémonie a constitué un véritable cadre de retrouvaille où les amis et proches des récipiendaires se sont fortement mobilisés afin de partager ces moments de joie.

Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)