Commission Climat pour la Région du Sahel (CCRS) : Atelier régional des points focaux climat et fonds vert climat des pays membres de la CCRS

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Niamey a accueilli du 9 au 10 Août 2021, l’atelier régional des points focaux climat et fonds vert climat des pays membres de la Commission climat pour la région du Sahel (CCRS). C’est le Coordonateur du CTO-CCRS, M. Issifi Boureima qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cet atelier organisé avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et la Banque Africaine de Développement (BAD).

Cet atelier a permis aux points focaux des pays membres de la CCRS d’aborder plusieurs thématiques. Il leur a entre autres permis de faire l’état de lieu de la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays membres dans le cadre de l’accord de Paris ; de faire le point sur la révision des CDN des pays membres ; dégager les priorités des CDN des pays membres ; de faire l’état de lieu des projets financés par le fonds vert pour le climat au Sahel ; de faire le point sur les négociations climats avec les dernières intersessions de la COP25 (examiner les positions des pays africains sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris, notamment à son article 6) et enfin d’adopter l’appel des experts climat de la région du Sahel dit «Appel de Niamey», à l’endroit de la Communauté Internationale pour plus d’attention relative aux préoccupations africaines et sahéliennes en particulier, en prélude au sommet des leaders mondiaux prévu se tenir en marge de la COP 26.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le Coordonateur du CTO-CCRS a, au nom du Président de la République du Niger, SE Mohamed Bazoum, réitéré l’engagement et la volonté du Niger à travailler pour atteindre les objectifs fixés, «en apportant des réponses durables aux effets néfastes des changements climatiques sur le continent». M. Issifi Boureima a saisi cette opportunité pour rendre un grand hommage à l’ancien Président de la République du Niger, M. Issoufou Mahamadou pour tous les efforts qu’il a pu déployer à son temps pour obtenir des résultats au cours de ce processus. M. Issifi Boureima a invité les participants œuvrer pour qu’ensemble les différents pays membres aient «une position commune sur toutes les questions cruciales et notamment sur les dispositions relatives à l’application de l’article 6 de l’accord de Paris», a-t-il souligné.

Pour leurs parts, le représentant de la Banque Africaine de Développement, M. Moustapha Cheibany et le représentant de la Coordinatrice du Système des Nations Unies au Niger, M. Abdou Soumaila ont réitéré l’engagement et la disponibilité de leurs institutions à poursuivre les efforts d’accompagnement de toutes les initiatives de la Commission en vue de l’accompagner dans l’atteinte de ses résultats.

Pour rappel, la Commission Climat pour la Région du Sahel (CCRS) dont la Coordination est assurée par la République du Niger, a été créée lors du Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement Africains dit «Sommet de l’Action en faveur d’une Co-émergence continentale», à Marrakech en Novembre 2016. Cette Commission regroupe 17 pays africains de la bande Sahélienne que sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, le Djibouti, l’Erythrée, l’Ethiopie, la Gambie, la Guinée, la Mauritanie, le Niger, le Nigéria, le Sénégal, le Soudan et le Tchad.

Ainsi, pour rendre opérationnelle cette commission, il y a eu la création d’un secrétariat permanent et la mise en place d’un Cadre Transitoire Opérationnel de la Commission Climat pour la Région du Sahel (CTO-CCRS) placé sous la Présidence du Président de la République du Niger. Aussi, une feuille de route 2020-2023 a été adoptée qui a prévu dans son agenda 2021, l’organisation d’un atelier des points focaux.

 Ali Maman(onep)