Discours prononcé par le Premier ministre au lancement conjoint du Plan de soutien et du Plan de réponse humanitaire 2020 pour le Niger : «Nous sommes plus que jamais déterminés à ramener la paix et créer les conditions d’un meilleur mieux-être des populations nigériennes ainsi que des réfugiés, des retournés et des populations déplacées», déclare SE. Brigi Rafini

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

«Distingués Invités;

Mesdames et Messieurs;

En ce début d’année 2020, je voudraisvous présenter mes meilleurs vœux, et souhaiter que cette nouvelle année donne une nouvelle impulsion à la coopération déjà fructueuse qui existe entre vos institutions et pays respectifs et le Niger. Je voudrais aussi saluer votre présence effective à cette cérémonie qui consacre le lancement officiel conjoint du Plan de Soutien du Gouvernement et du Plan de Réponse Humanitaire 2020 pour le Niger, au titre de l’année 2020. Je voudrais, en particulier, transmettre à nos Partenaires Techniques et Financiers les hautes appréciations du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Issoufou  Mahamadou, pour votre sollicitude et votre accompagnement dynamique dans la mise en œuvre de nos actions de développement.

Je saisis la présente occasion, à la suite de Madame la Coordonnatrice Humanitaire par intérim que je remercie vivement, pour avoir une pensée émue pour toutes ces personnes civiles et militaires qui ont perdu la vie du fait des attaques et autres incursions des groupes terroristes et criminels dans notre pays en particulier, et dans le Sahel en général.  A nouveau, j’exprime notre compassion aux familles endeuillées, au nom du Président de la République, Chef de l’Etat, à celui du Gouvernement et au mien propre.Puisse leurs âmes reposer éternellement en paix. Aux blessés, je leur souhaite un prompt rétablissement.

 

Mesdames et Messieurs;

Le Plan de Soutien et le Plan de Réponse Humanitaire du Niger sont des outils de planification stratégique et de réponse. Ils sont tous deux particulièrement importants pour le Niger au regard des défis qui sont, aujourd’hui, les nôtres. En effet, le contexte de notre pays est marqué d’une part par la persistance de l’insécurité à certaines de nos frontières, et dans le lit du Lac Tchad, et d’autre part, par la poursuite des mouvements et les déplacements forcés de populations dans certaines localités, du fait justement de cette insécurité. Les conséquences se font sentir sur l’état nutritionnel des populations notamment leur frange la plus vulnérable à savoir les femmes et les enfants, avec de forts impacts négatifs sur l’éducation et la santé.Les inondations qui deviennent de plus en plus imprévisibles du fait du dérèglement climatique accroissent aussi la vulnérabilité des populations et la fragilité de l’écosystème avec, au bout du compte, un impact négatif de plus en plus important sur la sécurité alimentaire des populations.

 

Les agissements barbares des ennemis de la paix et du vivre ensemble perturbent la mise en œuvre sereine des réponses humanitaires sur le terrain dans certaines zones, de même que le bon déroulement de nos programmes de développement. Ainsi, entre décembre 2019 et janvier 2020, d’importants mouvements de populations ont été observés dans la région de Tillaberi notamment. D’autres situations de violences orchestrées par les groupes armés ont, au cours de la même période, provoqué des mouvements de populations dans les régions de Diffa et de Tahoua.

Ces récents mouvements ont accru le nombre de personnes déplacées dans ces régions entrainant une augmentation des besoins dans les différents secteurs d’intervention. Il y a donc urgence à agir pour secourir ces populations, et à leur offrir un environnement qui favorise leur résilience. En dépit de cette situation, le Niger reste debout. Nous sommes plus que jamais déterminés à ramener la paix et créer les conditions d’un meilleur mieux-être des populations nigériennes ainsi que des réfugiés, des retournés et despopulations déplacées internes sur l’ensemble du pays.

 

Mesdames et Messieurs,

Je relève et me félicite de ce que le Plan de Réponse Humanitaire 2020 est, comme en 2019, en réelle harmonie avec le Plan de Soutien du Gouvernement. Cette harmonisation était nécessaire pour créer davantage de synergie dans l’identification des besoins, des cibles ainsi que leur prise en charge avec plus d’efficacité et d’efficience tout en s’alignant sur les priorités de notre pays. Il s’agit de faire en sorte que les réponses soient nécessairement en cohérence avec les besoins exprimés par les populations. En tant que Gouvernement, notre responsabilité en cette matière est de veiller à ce que cette cohérence soit effective, avec des résultats visibles et mesurables, dans l’intérêt bien compris des populations.

 

Mesdames et Messieurs,

Les réponses aux défis humanitaires aussi complexes exigent une coordination effective et une complémentarité agissante entre les différents intervenants de la chaine humanitaire.A présent que la complémentarité a été créée entre le Plan de Soutien et le Plan de Réponse Humanitaire, je vous demande de veiller, sous le leadership du Ministère de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, à renforcer la coordination des réponses sur le terrain mais aussi la synergie des interventions entre acteurs étatiques et partenaires humanitaires.

Une bonne coordination permettra, en effet, de déceler à temps les alertes et les gaps dans les réponses. Il s’agit, à terme, de réduire significativement les risques et les vulnérabilités.

Le Gouvernement est bien conscient des difficultés que nous éprouvons tous à mener comme il se doit, une réponse humanitaire d’urgence et opportune dans certaines zones.Le Gouvernement continuera d’explorer avec les acteurs humanitaires les meilleures conditions d’un accès plus large et sécurisé aux populations dans le besoin. Dans cet esprit, le Gouvernement initiera, dans les prochains jours, une rencontre avec la communauté humanitaire en vue de faire le point de la situation sur l’accès.

 

Mesdames et Messieurs

Pour répondre efficacement à l’ensemble de ces défis, il faut plus que de la volonté ; nous aurons besoin d’engagements à la hauteur de  l’ampleur des défis; des engagements qui se traduiront de façon concrète sur le terrain. Pour répondre aux besoins humanitaires de 1,8 million de personnes ciblées par le Plan de Réponse Humanitaire sur une population dans le besoin estimée à 2,9 millions, la mise en œuvre de la réponse humanitaire au titre du Plan triennalde Réponse Humanitaire nécessite la mobilisation de ressources de l’ordre de près de 400 millions de dollars US en 2020. Ces interventions du Plan de Réponse Humanitaire s’inscriventdans le cadre de la mise en œuvre du Plan de Soutien du Gouvernement qui, cette année, cibleun peu moins de 2 millions de personnesen période de soudure pour un budget estimatif de près de 187 milliards de francs CFA.Il y a également lieu de rappeler que le présent Plan de Soutien a la particularité de prendre le relais du Plan intérimaire d’urgence en cours d’exécution dans notre pays.

 

Au regard des défis que nous connaissons et de notre volonté d’inverser radicalement la tendance des effets néfastes des crises et des chocs récurrents sur les populations, je fonde l’espoir que nos partenaires seront une fois de plus à nos côtés.Pour sa part, le Gouvernement restera toujours disponible pour conforter notre partenariat au service de nos populations.

Sur ce, je déclare lancés le Plan de Soutien du Gouvernement et le Plan de Réponse Humanitaire du Niger au titre de l’année 2020.

Je vous remercie.».

 

 

Onep