Dosso/Agriculture : Formation des distributeurs agréés et prestataires de services sur l’utilisation et la gestion sécuritaire des pesticides

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les distributeurs agréés et prestataires de services sur l’utilisation sécuritaire des pesticides sont depuis hier en formation à Dosso. Organisé par le ministère de l’Agriculture à travers le Projet Intégré de Modernisation de l’Elevage et de l’agriculture au Niger (PIMELAN) qui appuie la Direction Générale de la Protection de Végétaux, cette formation qui durera quatre jours a pour objectif de contribuer à une meilleure utilisation et gestion sécuritaire des pesticides dans le pays.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le conseiller technique du ministre de l’Agriculture M. Marah Mamadou en présence du Secrétaire général adjoint du gouvernorat de Dosso M. Azizou Halidou, du représentant du PIMELAN M. Djibo Seyni, de la directrice de la règlementation phytosanitaire et du suivi environnemental à la Direction générale de la protection des végétaux, des cadres centraux et régionaux du ministère de l’Agriculture et des distributeurs agréés de pesticides.

Les participants seront ainsi formés sur les conventions internationales et régionales, les règlements ainsi que les textes nationaux qui régissent les pesticides, les différents types de pesticides, les risques d’intoxication et la gestion des risques de ces produits chimiques dangereux, les techniques de nettoyage des magasins en cas de déversement de pesticides. Il sera aussi question pour les participants à la formation d’être mieux outillés sur l’utilisation sécuritaire des pesticides qui respecte la santé humaine, animale et l’environnement, la liste des pesticides homologués par le Comité Sahélien des Pesticides ainsi que les pesticides homologués et le circuit d’approvisionnement des pesticides au Niger.

Dans le discours qu’il a prononcé à l’ouverture des travaux, le Conseiller technique du ministre de l’agriculture, M. Marah Mamadou a indiqué que

l’agriculture nigérienne reste malheureusement confrontée à plusieurs contraintes liées aux aléas climatiques et aux ennemis des cultures qui occasionnent des pertes au champ estimées chaque année à environ 25% de la production agricole. A cela s’ajoutent les pertes liées aux récoltes qui selon une étude la FAO sont estimées à 30% chaque année dans la sous-région ouest africaine. Cette réduction, a-t-il dit, contribue à nous imposer l’importation de grandes quantités de produits végétaux pour faire face aux déficits céréaliers que le pays enregistre presque une année sur trois.

Le Conseiller technique du ministre de l’Agriculture a souligné les efforts de surveillance et de contrôle menés par les services chargés de la protection des végétaux ainsi que par les paysans en utilisant toute une gamme de pesticides acquis auprès des distributeurs. Aussi, a indiqué M. Marah Mamadou, le renforcement des capacités à travers des séances de formation de tous les acteurs devient une impérieuse nécessité. Cette action, a-t-il ajouté, cadre parfaitement avec la mise en œuvre de l’Initiative 3N dans le cadre du Programme de Renaissance Acte 3 du Président de la République Mohamed Bazoum en raison de l’intensification et de la diversification des cultures et l’atteinte de l’objectif «Faim Zéro». M. Marah Mamadou a, au nom du ministre de l’Agriculture, adressé ses sincères remerciements à la Banque Mondiale à travers le PIMELAN et à tous les partenaires techniques et financiers pour les appuis multiformes qu’ils ne cessent d’apporter aux institutions.

Auparavant, le Secrétaire général adjoint du gouvernorat de Dosso, M. Azizou Halidou, s’est réjoui du choix porté sur la région pour abriter une telle rencontre. Pour sa part, le représentant du PIMELAN, M. Djibo Seyni, a déclaré que ledit projet est fier de participer à l’organisation de cette formation de distributeurs agréés et prestataires de services sur l’utilisation sécuritaire des pesticides.

Quant à la directrice de la règlementation phytosanitaire et du suivi environnemental à la direction générale de la protection des végétaux Mme Abdou Alimatou Douki, elle a souligné que 49 distributeurs agréés ont été déjà formés en 2021. Cette année, il est prévu la formation d’une trentaine de distributeurs agréés pour compléter la liste prévue en 2021. En effet, a-t-elle souligné, les produits phytosanitaires sont des produits très dangereux s’ils ne sont pas bien utilisés. D’où toute l’importance de la formation des acteurs intervenant dans la chaine de leur utilisation.

Mahamane Amadou ANP-ONEP/Dosso