Enrichissement et validation du code social sur la pratique de l’expression de la parenté à plaisanterie : Un outil pédagogique pour pérenniser une pratique ancestrale essentielle à la cohésion sociale

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Dosso abrite, depuis mardi dernier, un atelier d’enrichissement et de validation du code social sur la pratique de l’expression de la parenté à plaisanterie. Organisé par le ministère de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, cet atelier de deux jours regroupe des hommes et femmes de culture du Niger. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Secrétaire général de la région de Dosso, M. Soumana Karimone en présence de nombreux invités.

Dans le discours qu’il a prononcé à l’ouverture des travaux, le Secrétaire général de la région de Dosso a souhaité la chaleureuse bienvenue aux participants dans la cité légendaire des Djermakoyes et s’est réjoui du choix porté à la région pour abriter cette importante rencontre.

M. Soumana Karimoune a souligné que des réponses aux nombreuses insuffisances qu’a relevées le diagnostic du secteur de la culture dans son volet revitalisation du patrimoine culturel immatériel vont être trouvées. Ces insuffisances ont pour nom la dégradation et ou la disparition progressive de certaines valeurs culturelles ; la disparition des détenteurs de savoirs et savoirs faire traditionnels ; le manque d’intérêt de la jeunesse vis-à-vis de nos valeurs culturelles entrainant de fait la perte des repères ; l’insuffisance et l’inadaptation des cadres formels d’éducation et formation à la transmission des valeurs culturelles ; la faiblesse des actions de sensibilisation.

Le Secrétaire général de la région de Dosso a rappelé qu’un code social sur la pratique de l’expression de la parenté à plaisanterie est plus nécessaire et indispensable comme cadre formel d’éducation et de la formation à la transmission de cette pratique dans notre société.

Pour sa part, le représentant du ministre de la Culture, du Tourisme et l’Artisanat M. Goni Boulama s’est appesanti sur l’importance de la parenté à plaisanterie également appelée «cousinage à plaisanterie» ou « alliance à plaisanterie», une pratique sociale qui s’exerce entre les communautés ou groupes ethnolinguistiques et individus à travers des expressions et jeux ayant pour vertus de réguler les rapports sociaux et de promouvoir la cohésion sociale, la fraternité, la solidarité, la non-violence, etc. M. Goni Boulama a ensuite évoqué les efforts qui ont été consentis par l’Etat et ses démembrements, les communautés ainsi que d’autres parties prenantes pour voir les générations actuelles et futures s’approprier cette pratique ancestrale empreinte de valeur incalculable.

«Le présent projet de code social renforcé par une brochure, a-t-il dit, se veut un outil pédagogique initié par le Ministère de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat afin d’éduquer et de sensibiliser les générations actuelles et futures sur les tenants et aboutissants de la parenté à plaisanterie au Niger».

Mahamane Amadou ANP-ONEP/Dosso