Forum de haut niveau sur la mobilisation pour l’eau, l’hygiène et l’assainissement : Un financement conséquent pour relever le défi de l’accès à l’eau potable

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Réseau des Journalistes nigériens pour l’Eau, l’Hygiène et l’Assainissement (REJEA) a organisé, hier matin, au Centre International des Conférences Mahatma Ghandi de Niamey, un forum de mobilisation en faveur du secteur de l’eau, l’hygiène et assainissement. Placé sous le haut parrainage de la Première Dame Hadiza Bazoum, présidente de la Fondation Noor, ce forum vise à mobiliser les différents acteurs concernés par la question.

A l’ouverture du forum, le ministre de l’hydraulique et de l’assainissement, M. Adamou Mahaman a présenté, à cette occasion, les grands projets du secteur. Il s’agit notamment de la réalisation de 460.000 branchements d’eau particuliers, 35.000 équivalents points d’eau, 10.000 bornes fontaines et 50.000 édicules (douches publiques), pendant le quinquennat du programme de Renaissance acte III.

Ce présent forum, qui se tient en prélude à la journée mondiale de l’eau, célébrée chaque 22 mars, met donc les acteurs, notamment les PTF, les structures et services en charge de la mise en œuvre des projets publics, ainsi que les acteurs de la société civile, au bain de l’ambition politique pour le secteur. Les questions de l’eau et de l’assainissement sont à l’ordre du jour, en cette veille de la célébration de la journée mondiale de l’eau et du forum mondial de l’eau qui se tiendra à Dakar (Sénégal), du 21 au 26 mars prochain. «Il s’agit d’une opportunité qui va nous permettre de capitaliser la mise en œuvre des stratégies, en prenant en compte les expériences sur le plan politique, institutionnel, organisationnel, technique, social et économique», a expliqué le ministre Adamou Mahaman.

Et c’est pour accélérer la mise en œuvre des projets d’accès à l’eau potable et aux infrastructures d’assainissement et atteindre les objectifs du développement durable d’ici 2030 que les autorités de la 7ème République ont adopté le Programme Sectoriel Eau-Hygiène et Assainissement et le Plan d’Action Nationale pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau. «Le programme de Renaissance acte III vise à consolider et à faire avancer les acquis», a précisé le ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement.

Auparavant, le président du REJEA, M. Ousmane Danbadji, a dans son mot de bienvenue souligné qu’un nigérien sur deux n’a pas accès à l’eau potable. «C’est une situation qui affecte l’économie, l’environnement, l’éducation, et la santé, a-t-il expliqué. Aucun pays ne peut amorcer son développement économique et social tant qu’il n’arrive pas à régler la question d’eau», a estime Ousmane Danbadji. Et, la volonté des plus hautes autorités de notre pays, telle que définie et annoncée dans le Programme de Renaissance acte III, est d’assurer un accès à l’eau potable et aux infrastructures d’hygiène et assainissement à tous.

La 1ère Dame Hadiza Bazoum s’engage à porter le plaidoyer pour l’accès à l’eau potable et aux infrastructures d’assainissement

Pour la marraine de ce forum de haut niveau, la mobilisation en faveur de l’accès à l’eau potable et l’assainissement doit se poursuivre. «L’eau, c’est la vie, l’hygiène c’est la santé, et l’assainissement, c’est la dignité», a martelé la Première Dame Hadiza Bazoum, présidente de la Fondation Noor,. C’est pourquoi,  elle a acceptée de porter le flambeau du secteur de l’eau, d’hygiène et de l’assainissement, afin de contribuer à matérialiser la volonté politique du Président de la République. «Je m’engage à porter le plaidoyer et à mobiliser tous les acteurs nationaux et internationaux autour de cette noble volonté politique», a déclare Mme Hadiza Bazoum.

Aux partenaires techniques et financiers, aux leaders traditionnels et religieux, aux techniciens des ministères concernés, aux ONGs et associations, au secteur privé, à la société civile, à la presse et aux artistes, la présidente de la Fondation Noor, leur a demandé de faire de la présente rencontre le point de départ d’une forte mobilisation pour l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement.

 Ismaël Chékaré(onep)