Gouvernance locale : Les experts échangent sur l’enrichissement du rapport de l’étude thématique en lien avec la décentralisation

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre délégué auprès du ministre de l’intérieur et de la décentralisation, chargé de la décentralisation, a présidé hier matin à Niamey, la cérémonie de lancement de l’atelier d’enrichissement du rapport de l’étude thématique sur la gouvernance locale. Cette activité, la troisième d’une série de quatre ateliers organisés par la cellule technique de suivi du pôle gouvernance et modernisation de l’Etat, rentre dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de développement économique et social (PDES) 2017-2021. Plusieurs cadres de la planification et de l’aménagement ont pris part aux travaux.

En procédant au lancement des travaux de l’atelier, le ministre délégué Dardaou Zaneidou a déclaré que la gouvernance locale n’est plus un luxe institutionnel car, elle ne traite que de la qualité de la gouvernance de l’ensemble des institutions et administrations dans une approche systémique qui transforme le territoire en un « espace humain où toutes les politiques et stratégies publiques doivent affronter et solutionner les contraintes de la réalité du terrain ». Il a invité ainsi l’ensemble des citoyens à œuvrer inlassablement pour faire de la gouvernance locale le plus grand défis des prochaines décennies au Niger.

M. Dardaou Zaneidou a aussi indiqué que le Plan de développement économique et social (PDES 2017-2021) qui s’achève en décembre 2021 offre aux parties prenantes l’opportunité d’exposer, de critiquer et d’enrichir le rapport provisoire sur la gouvernance locale qui est au centre de l’atelier. « Nous devons explorer des pistes innovantes porteuses d’efficacité du développement territorial avec des propositions concrètes et réalistes que nous devons verser aux dossiers de la revue sectorielle du pôle gouvernance et modernisation de l’Etat du PDES 2017-2021 sur la gouvernance locale », a-t-il dit.

L’atelier d’enrichissement du rapport provisoire d’étude thématique sur la gouvernance locale dresse un diagnostic de la réforme de l’administration territoriale dans ses composantes, décentralisation et déconcentration. Il établit également une cartographie des projets et des reformes ainsi que la stratégie de mobilisation de ressources pour leur financement, de même qu’il réalise un bilan analytique, critique et constructif de la mise en œuvre du PDES 2017-2021 dans le domaine de la gouvernance locale. Ce qui, selon le responsable gouvernemental, a l’avantage de fournir un document de synthèse de base pour l’atelier d’enrichissement.

Le ministre délégué Dardaou Zaneidou a partagé avec les participants la perception du Président de la République et du Gouvernement sur les défis et les enjeux de la lutte contre la pauvreté et les fractures territoriales au moyen de la décentralisation et de la déconcentration. Ces deux conditions, a-t-il dit, favorisent le développement territorial au Niger grâce à la bonne gouvernance locale. Il a insisté qu’il est crucial d’assurer une véritable gouvernance locale et de qualité qui débouche sur l’efficacité du développement territorial grâce aux contrôles de gestion et la redevabilité mutuelle à tous les niveaux. M. Dardaou Zaneidou plaide également pour un renforcement des efforts déjà consentis par l’Etat pour soutenir « une modernisation de toutes les administrations territoriales de notre pays ».

Au début de la cérémonie de lancement des travaux de l’atelier, le Haut-commissaire à la modernisation de l’Etat a expliqué que le pôle dont son institution assure le leadership, a mené « d’énormes chantiers » en termes de renforcement de capacités, d’études et de production de rapports. « Je peux dire que le pôle a bien fonctionné et a pu attendre presque tous les objectifs qui lui sont assignés. On s’en réjoui et c’est le lieu pour moi de remercier et d’exprimer notre profonde gratitude à tous ceux qui ont contribué à l’atteinte de ce résultat », a poursuivi M. Amadou Oumarou Saley, Haut-commissaire à la modernisation de l’Etat.

Souleymane Yahaya (onep) et Hamadou Hassane Assad (ASCN)