Journée d’action et de réflexion sur l’implication des femmes et filles dans la protection de la couche d’ozone : Objectif : planter 10.000 arbres dans les écoles primaires des milieux défavorisés de la capitale

Société
Spread the love

Sharing is caring!

L’Organisation Nigérienne d’Appel au Développement Économique et Social (ONADES) a organisé le samedi 2 octobre, à Niamey, une journée d’action et de réflexion sur l’implication des femmes et filles dans la protection de la couche d’ozone. Une démarche qui consiste à planter de milliers d’arbres dans les écoles primaires de Niamey notamment dans les milieux défavorisés afin de protéger les enfants des ilots de chaleur. C’est le maire de l’Arrondissement Communal Niamey I, M. Hamidou Abdou qui a lancé cette activité.

Ainsi l’objectif de cette journée est de trouver des initiatives novatrices pour lutter contre la dégradation de la couche d’ozone stratosphérique et protéger les couches de la société les plus vulnérables. Les résultats attendues de ces réflexions est de trouver des solutions plus résilientes pour protéger les plus vulnérables notamment les femmes, les filles et les enfants des ilots de chaleur en ville et lutter contre le changement climatique par la protection de la couche d’ozone. A cet effet, l’ONADES compte collaborer avec les mairies et les associations et/ou ONGs intervenant dans le domaine de la protection de l’environnement pour conduire une journée de réflexion sur les ilots des chaleurs et leurs impacts sur la santé humaine. Il y a aussi le choix des initiatives pour la protection de la couche d’ozone et la lutte contre les ilots de chaleur en ville, l’implication des femmes dans l’initiative pour la protection de la couche d’ozone et la plantation de 1000 arbres dans les écoles des milieux défavorisés de la commune 1 de Niamey par les communautés de ces écoles cibles.

En lançant cette journée, le maire de l’Arrondissement Communal Niamey I, M. Hamidou Abdou a rappelé que le dépérissement de la couche d’ozone auquel l’on assiste ces dernières années est un risque écologique majeur et l’ampleur de ce phénomène implique que les actions à réaliser doivent s’inscrire dans des politiques d’ensemble conçues et appliquées par les Etats sur le plan national et international. C’est ainsi qu’il a salué les efforts engagés par les autorités de la 7ème République en matière de protection de l’atmosphère ainsi que les mesures appropriées mises en œuvre pour favoriser la participation active des populations à la gestion de l’environnement. M. Hamidou Abdou a fait constater que la Commune I accorde un grand intérêt à l’information et à la formation des femmes sur les questions environnementales. C’est pourquoi, il a salué cette initiative d’ONADES.

Pour le maire de la Commune I, ONADES est un partenaire qui mérite tout le soutien de sa commune. En effet, dès sa création cette organisation a fait l’annonce solennelle de reverdir toutes les écoles du premier arrondissement. «Nous constatons que lentement mais sûrement, cet engagement se concrétise et donne des réjouissants résultats au grand bonheur de nos enfants qui ont besoin d’avoir un cadre d’études plus aisé et plus agréable», a-t-il déclaré. «La municipalité éprouve une grande satisfaction à poursuivre son partenariat avec votre structure car ce dont notre commune a le plus besoin aujourd’hui, c’est de trouver sur son territoire, des partenaires qui travaillent avec enthousiasme et qui soient surtout en mesure de nous aider à apporter des réponses aptes à satisfaire les aspirations de nos populations, un idéal qui est au cœur des préoccupations des élus que nous sommes», a-t-il assuré.

Auparavant, la présidente d’ONADES a précisé que ce mouvement s’est nommé Canopée 2030 car, il compte verdir toutes les écoles primaires de milieux défavorisés de Niamey d’ici cette date. Cette initiative, précise-t-elle  consiste à protéger les enfants des milieux défavorisés  de chaleur à travers la plantation d’arbre. Ce projet prévoit de planter 10.000 arbres d’ici la fin de l’année 2022 dans les écoles primaires de Niamey notamment des milieux défavorisés.

Mamane Abdoulaye(onep)