L’OIT se mobilise aux cotés de ses mandants pour intensifier la lutte contre le travail des enfants au Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Niamey- L’Organisation Internationale du Travail au Niger participe activement à l’édition 2022 de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le travail des enfants,  qui se tient à Tillabéry, du 11 au 12 juin 2022.

Durant 48h, une série de discussions à travers un séminaire d’informations, des messages, des prestations culturelles, reposant sur le Travail des Enfants, ont permis de réveiller les consciences sur l’action urgente en faveur d’une augmentation des investissements dans les systèmes et dispositifs de protection sociale en vue de protéger les enfants.

Un engagement collectif contre le travail des enfants.

Alors que le travail des enfants prend de nombreuses formes différentes, une priorité est d’éliminer sans délai les pires formes de travail des enfants telles que définies par l’article 3 de la Convention n ° 182 de l’OIT . A l’échelle mondiale, cette année les efforts de la campagne appellent à un investissement accru dans les systèmes et régimes de protection sociale afin d’établir des socles de protection sociale solides et de protéger les enfants.

‘’En effet, la célébration de la journée mondiale confirme l’engagement national, soutenu en faveur de la lutte contre le travail des enfants. A cet égard, cette journée constitue une occasion pour réitérer l’engagement permanent des pouvoirs publics en faveur des questions de l’enfance et le souci constant d’améliorer la situation de cette catégorie en lui donnant la place qu’il lui échoit dans les politiques et programmes.”  A déclaré Mme. Yagana, Secrétaire Générale Adjointe du Ministere de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale.

‘’ le Bureau International du Travail, sur financement du Département Américain du Travail (USDOL), accompagne les efforts du Gouvernement, à travers le Projet MAP16 qui soutient le Ministère de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale à finaliser son Plan d’Action National de lutte contre les pires formes de travail des enfants‘’. A t’elle ajoute.

‘‘Grâce à plusieurs expériences pratiques, de recherches et d’évaluations d’impact, nous savons que les progrès dépendent essentiellement d’une réponse politique gouvernementale, soutenue par les organisations de travailleurs et d’employeurs et par la communauté internationale au sens large, à un ensemble de facteurs qui freinent le travail des enfants. C’est dans ce sens que les activités du projet MAP16 mis en œuvre par l’OIT au Niger comprennent: 1)La finalisation, la validation, l’adoption, le financement et la mise en œuvre du Plan d’action national (PAN) de lutte contre le travail des enfants; 2)Le renforcement de la lutte contre le travail des enfants dans l’agriculture, et en particulier contre les pires formes de travail des enfants et 3)Le renforcement des capacités institutionnelles des principales parties prenantes (Comité national de pilotage, cellule travail des enfants, inspection du travail et partenaires sociaux).’’ Ousmane Lalo Mahamane Hamissou, Coordonnateur National du projet MAP16.

Un monde sans travail des enfants est possible

« Il existe de nombreuses raisons d’investir dans la protection sociale universelle, mais l’élimination du travail des enfants doit être l’une des plus convaincantes, étant donné son impact pernicieux sur les droits et le bien-être des enfants », a déclaré Guy Ryder, Directeur général de l’OIT.

L’action que mènent dans le monde entier l’Organisation internationale du Travail et ses partenaires pour éliminer le travail des enfants transforme la vie quotidienne de millions d’enfants pauvres et de leurs familles. Grâce à elle, des petits garçons n’ont plus à se glisser dans les galeries étroites de certaines mines et des fillettes vont à l’école plutôt que de passer des heures à marcher à la recherche de bois à brûler.

A propos de l’OIT

L’Organisation internationale du Travail est l’institution des Nations Unies spécialisée dans les questions liées au monde du travail. Elle rassemble gouvernements, travailleurs et employeurs autour d’une approche de l’avenir du travail centrée sur l’humain, en soutenant la création d’emplois, les droits au travail, la protection sociale et le dialogue social.