Lutte contre la pandémie du Covid-19 chez les mineurs : La CEDEAO, apporte son soutien au Niger et fait un don en faveur des enfants

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant (MPF/PE) a reçu, vendredi 7 aout dernier, de la part de la CEDEAO, en partenariat avec le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme (HCDH) et l’Agence Italienne pour la coopération et le développement, un don de kits sanitaires et d’autres produits hygiéniques. Ce don qui s’inscrit dans le cadre du soutien au Niger, entre aussi dans ligne droite de la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Protection des Enfants Victimes de Violation de leurs droits (PAPEV). La cérémonie officielle de remise dudit don s’est déroulée à la devanture du MPF/PE en présence notamment de la Ministre Elback Zeinabou Tari Bako, de la Représentante résidente de la CEDEAO au Niger, Madame Liliane Alapini, de la Coordinatrice nationale du PAPEV et représentant du HCDH au Niger, Madame Moumouni Kalilou Mariama, du président du Comité de pilotage du PAPEV et SG dudit Ministère, M. Hachimou AbdoulKarim, Ainsi que du Représentant de l’Agence Italienne pour la Coopération et le Développement et de autres nombreux invités

D’une valeur de 8.020.250 FCFA, ce don est composé de matériels d’hygiène, d’équipements et de kits de réintégration pour la prise en charge d’urgence des enfants en situation difficile dans le centre d’accueil d’Agadez et la prison civile de Niamey. Ce don, composé en deux lots, comprend de  matériels d’équipement (draps, moustiquaires, nattes), de produits d’entretien et kits d’hygiène (sceaux, balais, eau javellisée, savon, dispositifs de lavage de mains) et de kits d’intégration (habits, chaussures, serviettes. Le premier lot composé de kits d’hygiène et de produits d’entretien, d’équipement et de kits de réintégration est destiné au centre d’accueil des enfants en situation de vulnérabilité de la région d’Agadez. Le second lot est composé aussi de matériels de protection, de produits d’entretien et de kits d’hygiène est destiné au quartier des mineurs de la maison d’arrêt de Niamey.

Procédant à la remise solennelle du don, la Représentante résidente de la CEDEAO au Niger a indiqué qu’il vise à contribuer, de façon efficace, à la mise en œuvre de la stratégie de riposte à la Covid-19 du gouvernement de la République du Niger. Mme Liliane Alapini a également réitéré l’engagement et la détermination de la CEDEAO à œuvrer aux côtés d’autres partenaires à la protection des enfants victimes de violations de leurs droits, et ceux en situation difficile, ainsi que celle des personnes vulnérables dans l’espace sous régional et particulièrement en République du Niger. «La CEDEAO mène depuis 2010 des programmes sociaux en République du Niger pour accompagner le gouvernement dans ses efforts de développement dans beaucoup de secteurs, dont celui de la protection de l’Enfant» a, rappelé Mme Alapini.

En réceptionnant le don, la ministre de PF/PE, a, au nom des autorités et des bénéficiaires, remercié la CEDEAO et le PAPEV pour ‘‘l’important appui en faveur du bien-être des enfants du Niger’’. Mme Elback Zeinabou Tari Bako, a ensuite, salué la détermination de la CEDEAO et le Haut-commissariat des nations Unies aux Droits de l’Homme à travers le PAPEV, à ‘‘accompagner le Niger dans sa noble mission de promotion et de protection des droits des enfants’’. «Le PAPEV intervient dans six pays dont le Niger. L’objectif visé est de contribuer à l’atteinte des ODD à travers la mise en œuvre des recommandations des mécanismes internationaux et régionaux de protection des droits de l’enfant», a ajouté Mme Elback Zeinabou Tari Bako. Il s’agit à travers ce projet de créer un environnement sécuritaire et juste pour les enfants victimes de leurs droits, grâce à leur prise en charge juridique, judiciaire et sociale dans l’espace CEDEAO. C’est pourquoi, le PAPEV a, selon la ministre, opté d’accompagner les Centres d’Accueil des Enfants dans les pays bénéficiaires à travers l’amélioration de l’accès et la qualité des offres de services destinées à la prise en charge des enfants victimes de violation de leurs droits.

La Coordinatrice du PAPEV au Niger, a pour sa part, souligné que la mise en œuvre du PAPEV constitue une opportunité pour le Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest du HCDH, de soutenir la mise en œuvre de la stratégie régionale de protection des enfants de la CEDEAO qui, à terme, permettra de renforcer leur système de protection de l’enfant mais également l’amélioration du cadre juridique de protection des enfants à travers la mise en œuvre des recommandations des organes de traités relatives aux droits de l’enfant. «A travers cet appui, le PAPEV réaffirme son engagement en relation avec la CEDEAO à appuyer le gouvernement à prendre à bras le corps la problématique de la protection des enfants notamment dans les situations de crise », a-telle estimé.

Auparavant, le président du Comité de Pilotage du PAPEV et SG du MPEM/PE, a dans des propos introductifs fait la genèse du projet ainsi que ses objectifs. A cette occasion, M. Hachimou Abdoul Karim a rappelé que c’est en 2017 que la Commission des Affaires sociales et genre de la CEDEAO s’est rapproché du Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-commissariat aux Droits de l’Homme pour demander un appui technique et financier dans la mise en œuvre de ses programmes en faveur de l’enfant. « C’est suite à la conjugaison d’efforts de ces deux institutions que le PAPEV a vu le jour », a poursuivi le président du Comité de Pilotage qui a ajouté que le PAPEV qui intervient dans six pays (Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Niger et Sénégal) et ‘‘vise à contribuer à l’atteinte des ODD 13 et 5.

 

Mahamadou Diallo(onep)