Lutte contre les inégalités au Niger : L’Alliance contre les inégalités demande aux medias de s’engager davantage dans le combat

Société
Spread the love

Sharing is caring!

L’Alliance contre les inégalités, qui regroupe une trentaine d’organisations de la société civile, a organisé le jeudi 31 mars dernier, un dîner de presse destiné aux cadres décisionnels des medias pour leur demander de s’engager davantage dans la lutte contre les inégalités au Niger. Au cours de la soirée d’échanges, les organisateurs ont présenté le rapport 2021 sur l’indice de l’engagement à réduire les inégalités (ERI) et la pétition lancée par des jeunes contre la construction des classes en paillotte dans le pays.

Dans le rapport ERI 2021 réalisé par OXFAM, le Niger est classé 12ème sur 16 pays et «parmi les pays d’Afrique de l’ouest les moins engagés à réduire les inégalités». Les 10% les plus aisés, souligne le rapport, concentrent 43% des revenus tandis que les 50% les plus pauvres ne détiennent que 17%. Il est également rapporté, dans le même document, qu’avec seulement un taux de 37% de couverture médicale universelle, le pays n’était pas «très bien préparé» pour affronter la pandémie de COVID-19. Cependant, ce rapport annuel commandé par Oxfam note l’efficacité de la réponse du Gouvernement «avec une fermeture rapide du pays et un faible nombre de cas de virus et de décès».

Dans ses recommandations, le rapport 2021 sur l’indice de l’engagement à réduire les inégalités salue les efforts déployés par le Gouvernement pour créer un système fiscal progressif et augmenter le SMIG. Le rapport préconise cependant la prise de mesures supplémentaires pour lutter contre les inégalités, notamment dans des secteurs tels que les services publics, la fiscalité, la politique de travail, l’agriculture et la dette. Il est ainsi demandé aux autorités nigériennes de «garantir une augmentation rapide des budgets alloués à l’éducation, à la santé et à la protection sociale universelle pour qu’ils atteignent respectivement 20%, 15% et 10%».

La lutte contre la construction des classes en paillote est le second sujet d’intérêt partagé avec les participants au diner. Des jeunes nigériens ont expliqué la portée de leur militantisme afin que la question des classes en pilote ne soit pas reléguées aux oubliettes, surtout après la série de catastrophes que le pays a connu l’année dernière dans ses écoles du préscolaire et du primaire. Ils ont soutenu que la réussite de la pétition lancée contre les classes en paillote permettrait de réduire significativement les inégalités constatées dans le système éducatif. La pétition en question a recueilli l’adhésion des participants qui ont momentanément apposé leurs signatures sur le document.

A la fin de la soirée, la coordinatrice de l’Alliance contre les inégalités (ACI), Mme Aicha Kaka, a exhorté les responsables des medias à aider à la vulgarisation du rapport ERI 2021 et à s’engager davantage dans le combat contre les inégalités. «La vulgarisation de ce rapport est très importante du moment où ça nous interpelle tous», a-t-elle affirmé, faisant ainsi référence au contenu riche et diversifié du rapport 2021 sur l’indice de l’engagement à réduire les inégalités (ERI).

Souleymane Yahaya(onep)