Remise de don de matériels aux femmes des sites d’exploitation de natron dans le département de Birni N’Gaouré : Du matériel d’extraction et une enveloppe de 600.000 FCFA offerts par l’AFSIEN aux 325 femmes exploitantes

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Dans le cadre de la commémoration de la journée nationale de la femme nigérienne, l’Association des Femmes du secteur des Industries Extractives (AFSIEN) au Niger a organisé, hier matin à Birni N’Gaouré, une localité située à 106,5 km de Niamey, une cérémonie de remise de don de matériels au profit des femmes travaillant sur les sites d’exploitation du natron. La cérémonie placée sous les auspices de la ministre des Mines, Mme Ousseini Hadizatou Yacouba s’est déroulée en présence du gouverneur de la région de Dosso, des députés nationaux et des autorités locales de Birni N’Gaouré.

Ce don composé de 120 demis-futs, pour la cuisson du natron ; 60 bassines en plastique pour recueillir le lixiviat ; 60 dabas ; 60 louches en calebasses ; 20 sacs de charbon minéral et une enveloppe de 600.000 FCFA, le tout destiné à 325 femmes, réparties sur 6 sites d’extraction du natron.

Lors de cette réception, la ministre des Mines a salué l’initiative de l’AFSIEN qui consiste à appuyer les exploitantes du natron de la région de Dosso, en vue de l’amélioration leurs conditions de travail. «Cette activité génératrice de revenu contraint ces femmes à travailler dans des conditions difficiles, sans aucune protection et les expose aux risques de maladies, d’accidents de travail et de blessures», a relevé Mme Ousseini Hadizatou Yacouba. Ainsi, face à cette situation, le ministère des Mines accompagne les acteurs et actrices miniers pour que les conditions d’hygiène et de sécurité soient remplies. «Mieux, en ce qui concerne les femmes, nous savons que les difficultés de travail peuvent être accentuées par la présence des enfants, voire même des nourrissons sur le lieu de travail», a précisé la ministre des Mines.

Par ailleurs, Mme Ousseini Hadizatou Yacouba a précisé que ce déplacement est la preuve de la détermination du gouvernement à traduire dans les faits l’importance qu’il accorde à la promotion du genre. Pour la ministre, une plus grande implication des femmes des industries extractives dans les prises de décision tant au niveau national que local aidera dans l’exécution des plans stratégiques du domaine minier et contribuera à l’amélioration des conditions de vie et de travail. «Mon département ministériel partage le même objectif que l’AFSIEN car, la politique minière du Niger adoptée en 2020 a comme objectif global de contribuer au développement durable et à la croissance économique inclusive du Niger à l’horizon 2018 à travers une diversification et une exploitation équitable et optimale des ressources minérales en vue d’une large croissance durable et d’un

développement socio-économique», a-t-elle assuré.

La ministre des Mines a félicité l’AFSIEN d’avoir placé son action dans le cadre de la promotion de la femme nigérienne dans le secteur de l’industrie extractive qui comprend entre autres les carrières (sel, natron, gypse, pierres précieuses). Ces activités concernent notamment l’appui à l’autonomisation des femmes des sites d’orpaillage, des exploitantes dès la mise en place des antennes et des points focaux à l’intérieur du pays dans les 8 régions et communes, la lutte contre la paupérisation croissante de la gent féminine, la prise en compte des intérêts des femmes dans l’élaboration des plans, politiques et programmes de développement pour une bonne gouvernance, la sensibilisation aux impacts de l’artisanat minier et la sensibilisation au niveau des sites sur les questions des droits humains, de la responsabilité sociétale d’entreprise (RSE), de la participation des femmes à la gouvernance à tous les niveaux pour leur permettre de s’intégrer dans la dynamique du Développement Local avec les industries extractives comme porte d’entrée.

Auparavant, la maire de la Commune Urbaine de Birni N’Gaouré, Mme Seyni Ramatou Abdou Beidou a, au nom de ses administrés et des bénéficaires, remercié la ministre des Mines pour ce geste en faveur des femmes exploitantes du natron. «Ces braves femmes exploitantes du natron, au-delà de la contribution au quotidien familial, participent efficacement au développement socio-économique de la commune et du pays en général», a-t-elle relevé. La maire de la commune Urbaine de Birni N’Gaouré, a ajouté que le natron est commercialisé dans beaucoup de région du pays et au-delà de nos frontières. «Les modes d’exploitation du natron par ces femmes sont aujourd’hui archaïques. Ces femmes ont besoin de soutien pour améliorer leur rendement pour que demain elles soient entreprenantes et indépendantes», a-t-elle lancé.  

Pour sa part, la présidente de l’Association des Femmes du Secteur des Industries Extractives, Mme Fourera Sotty Maiga a rappelé que l’objectif de l’AFSEIN est de soutenir les communautés en particulier les femmes à travers des actions concrètes et visibles, des investissements dans des projets de développement durables et structurants, des formations et encadrement pour assurer un leadership collectif tout en soutenant les valeurs locales. «Notre rencontre d’aujourd’hui sera marquée par des contributions aussi humbles soient elles ; en appuis matériels basiques pour le travail d’extraction et transformation du natron», a-t-elle déclaré.

Mme Fourera Sotty Maiga a expliqué que ce choix d’appuyer les femmes rentre dans le cadre d’une des pistes de plaidoyer de l’AFSIEN et vise à alléger les tâches des femmes dans un premier temps en attendant des changements visibles pour l’augmentation de leurs productions et l’amélioration de la qualité des produits pour une meilleure mise sur le marché. 

A l’issue de la cérémonie, la ministre des Mines a visité les différents sites d’exploitation du natron où elle a reçu des explications sur le processus de fabrication du produit par les femmes. 

 Yacine Hassane(onep), Envoyé spécial