Réunion du Comité d’orientation du Mécanisme de Réponse Immédiate (MRI 2020): 22 milliards mobilisés par la Banque mondiale pour opérationnaliser le mécanisme

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Le comité d’orientation du mécanisme de réponse immédiate (MRI) 2020 de la Banque Mondiale a tenu sa 1ère réunion pour le lancement officiel de ses activités, le mercredi 21 octobre dernier au cabinet du Premier ministre. La rencontre regroupant des membres du gouvernement, ceux du cabinet du Premier ministre, la Banque mondiale à travers la responsable des Opérations pour le Niger ainsi que le coordonnateur du Projet de gestion des risques et catastrophes et du développement urbain (PGRC-DU) a été présidée par le ministre de l’Action humanitaire et de la Gestion des catastrophes, M Laouan Magagi, Vice-président dudit comité, représentant le  Premier ministre, président du comité d’orientation.

C’est après les inondations exceptionnelles intervenues cette année (2020) dans plusieurs régions du Niger que le gouvernement a adressé une requête à la Banque mondiale lui demandant de réactiver le MRI dans le but de l’aider dans ses efforts pour apporter assistance et soutien aux populations sinistrées et réhabiliter les infrastructures endommagées. En réponse à cet appel, la BM a mobilisé 39,535 millions de dollars US soit 21,940 milliards f CFA en faveur du Niger destinés à mettre en œuvre le mécanisme de réponse immédiate constitué de quatre composantes essentielles. Il s’agit de l’appui d’urgence aux personnes sinistrées, de l’appui au relèvement des populations, des travaux de réhabilitation des infrastructures touchées et de la coordination et suivi-évaluation du programme.

Dans son allocution d’ouverture des travaux de cette session du comité d’orientation, le ministre Laouan Magagi, satisfait de la rencontre qui donne le top-départ des activités du comité d’orientation dans le cadre du MRI, a souligné la diligence avec laquelle la Banque Mondiale a réagi à la requête du Niger le 13 octobre dernier en réactivant son MRI soit quelques jours seulement après le déclenchement du MRI du gouvernement suite aux inondations. Réaffirmant la conviction et la détermination du Président de la République à développer la résilience des populations face aux chocs climatiques ébranlant leurs systèmes de productions, le ministre de l’Action humanitaire et de la gestion des catastrophes a rappelé que les  catastrophes sont légion au Niger depuis une vingtaine d’années : les inondations, l’insécurité alimentaire, la sécheresse et autres déplacements des populations.

L’année 2020 est marquée par des inondations avec le nombre de personnes sinistrées le plus élevé pour un total de 70.000 ménages touchés totalisant plus de 600.000 personnes et des dégâts matériels importants. On note aussi plus de 50.000 maisons effondrées, 18.000 hectares de cultures endommagés et plus de 16.000 animaux emportés. Le ministre de l’Action humanitaire a expliqué que la  1ère réunion du comité d’orientation a permis d’examiner les actions à réaliser au cours des douze (12) prochains mois que durera le MRI sur l’ensemble du territoire.

La représentante-résidente de la Banque Mondiale au Niger, Mme Joëlle  Dehasse, a pour sa part confirmé l’activation par la BM de son MRI 2020 pour le Niger avec l’enveloppe de 39,535 millions de dollars US. Le fonds sera géré par le Projet de gestion des risques et catastrophes et du développement durable (PGRC-DU), a-t-elle précisé tout en réitérant l’engagement de son institution à poursuivre son accompagnement au gouvernement du Niger dans ses efforts de renforcement de la résilience des populations face aux différents chocs  qu’elles subissent. Le coordonnateur du PGRC-DU, M. Yabilan Maman, a fait un exposé au cours duquel il a présenté aux membres du comité d’orientation, l’ampleur des dégâts causés par les inondations et donné dans les moindres détails les actions envisagées dans le cadre du MRI 2020 ainsi que les sommes allouées pour toutes ces actions.

 

Par Zabeirou Moussa(onep)