Réunion par Visioconférence des Ministres des Affaires Etrangères du G5 Sahel : Vers l’opérationnalisation de l’organe chargé de la coordination des missions de la Coalition internationale pour le Sahel

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, M. Kalla Ankouraou a pris part, hier dans l’après-midi à une réunion des Ministres des Affaires Etrangères du G5 Sahel. Cette réunion s’est exclusivement penchée sur l’opérationnalisation de l’organe chargé de coordonner les missions et les activités de la Coalition Internationale pour le Sahel. Ont pris part aux échanges les Ministres des Affaires Etrangères de la Mauritanie, du Tchad, du Burkina Faso, du Niger et le Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangère du Mali. Il faut aussi noter la participation du Secrétaire Exécutif du G5 Sahel et du Ministre français des Affaires Etrangères.

 

Présidé par le Président des Conseils des Ministres, le Ministre Mauritanien des Affaires Etrangères, cette réunion a porté essentiellement sur l’organe qui sera chargé de la coordination et de la gestion des activités et des missions de la Coalition.

Pour rappel, cette coalition internationale pour le Sahel est née des engagements du Sommet de Pau entre la France et les Chefs d’Etat des cinq (5) pays du G5 Sahel, à savoir le Niger, le Mali, le Burkina Faso, le Tchad et la Mauritanie. Ainsi dans le cadre de la mise en œuvre de ces engagements, notamment l’opérationnalisation d’une Coalition Internationale pour le Sahel, il est prévu un organe de coordination de ses missions.

Cette réunion tenue par visioconférence a examiné plusieurs points dont la dénomination de l’organe en charge de la coordination des missions de cette Coalition, le nom à donner au premier responsable de cet organe, la nomination ou désignation des responsables et enfin la localisation du siège.

Face à toutes ces questions les Ministres des Affaires Etrangères des pays membres et leurs partenaires français ont eu une identité de vue commune sur tous les angles. Ainsi, Bruxelles a été identifié pour abriter le siège. Aussi les Ministres ont proposé à ce que l’organe ne soit pas trop surchargé au regard de sa mission d’accompagnement au Secrétariat Exécutif du G5 Sahel.

Ainsi, cet organe, une fois installé, aura pour principale mission d’accompagner le Secrétariat Exécutif du G5 Sahel dans la mobilisation des ressources et des partenaires en vue d’accompagner les pays du Sahel à faire face aux menaces terroristes qui continuent de semer la désolation au sein des populations. L’Organe aura entre autres missions, l’organisation matérielle et technique des hautes rencontres à l’extérieur, la mobilisation des partenaires techniques et financiers, la sollicitation d’autres partenaires et l’orientation. C’est un outil d’accompagnement dont les missions n’entravent en rien celles du Secrétariat Exécutif du G5 Sahel. C’est pourquoi la réunion s’est focalisée sur la définition de l’organe et de ses responsables ainsi que son rôle fondamental aux côtés du Secrétariat Exécutif du G5 Sahel.

Le Chef de la diplomatie nigérienne, M. Kalla Ankouraou a saisi cette opportunité pour saluer, au nom du Président de la République du Niger et du Gouvernement tous les efforts déployés par les différents acteurs à tous les niveaux.

Un communiqué final sur les conclusions de cette importante réunion est attendu dans les prochains jours.

 

 Ali Maman(onep)