Séminaire ANADIA 2 sur la gestion du risque d’Inondation : Présenter aux acteurs le Système Local d’Alerte Précoce contre les Inondations de la Sirba (SLAPIS)

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Du 18 au 19 mai 2021, se tient à l’Hôtel Sahel de Niamey, un séminaire sur la gestion du risque d’inondation. Organisé par le Ministère des Transports sur financement de l’Agence italienne de coopération pour le développement, ce séminaire regroupe près de 80 participants, dont des élus locaux, des responsables des ministères sectoriels, des représentants des organismes internationaux, des Nations unies, ceux des organismes de recherche et des organisations des producteurs. Cette rencontre a pour objectif principal de présenter aux parties prenantes, du niveau international, national et local, le SLAPIS (Système Local d’Alerte Précoce contre les Inondations de la Sirba), les analyses du risque d’inondation et la base de données ANADIA (Adaptation au Changement Climatique, Prévention des Catastrophes et Développement Agricole pour la Sécurité Alimentaire), sur les impacts des inondations au Niger.

Dans son intervention, le Ministre des Transports a noté que pour sortir définitivement le Niger des conséquences désastreuses des aléas climatiques et du cycle infernal des famines, les autorités nigériennes ont décidé, à travers le Programme de Renaissance Acte III, de s’attaquer vigoureusement aux problèmes liés aux variabilités et au changement climatique avec plusieurs programmes et stratégies relatifs à la gestion des catastrophes. M. Oumarou Malam Alma a ensuite souligné que les effets négatifs du changement climatique sur le Niger. Ces effets ont pour noms les sécheresses récurrentes entraînent une baisse significative des rendements agricoles, une mauvaise régénération des pâturages en quantité et en qualité, la récurrence des phénomènes extrêmes et en particulier des inondations, causées par de fortes pluies sur des sols de plus en plus dégradés. Le ministre Alma a rappelé que depuis 2010, le Niger subit la récurrence d’inondations de grande ampleur et depuis 2012, le pays subit d’énormes pertes en vies humaines et en infrastructures, comme c’est le cas de l’année passée.

C’est dans ce contexte que la Coopération Italienne appuie le Niger en vue de s’adapter aux changements climatiques à travers le projet ANADIA. «Le projet ANADIA a pour objectif de développer, tester et mettre en pratique des approches opérationnelles en vue de l’adaptation au changement climatique et de réduction des risques climatiques en consolidant la collaboration pluridisciplinaire entre les différents services à plusieurs niveaux administratifs», a précisé le ministre Alma. A travers une approche de recherche et formation pour le développement, le projet ANADIA a permis de développer, tester et mettre en œuvre des outils pour la gestion du risque d’inondation au Niger. Il s’agit notamment du Système Local d’Alerte Précoce contre les Inondations de la Sirba (SLAPIS) qui est opérationnel depuis 2019. Sa mise en œuvre effective l’année passée a contribué à prévenir les populations riveraines de la Sirba mais aussi de la Ville de Niamey sur l’occurrence et les hausses des niveaux des crues, aidée en cela par les prévisions d’alerte de la Direction de la Météorologie Nationale.

Par la suite, les ministres de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, M. Laouan Magagi et celui de l’Hydraulique, M. Adamou Mahaman, sont intervenus pour rappeler l’intérêt que présentent les données fournies par les études et les prévisions climatiques sur leurs secteurs d’activités.

L’Ambassadeur d’Italie au Niger, M. Marco Principe et la Représentante de l’Agence Italienne

de Coopération, Mme Laura Palas ont mis l’accent sur le parcours positif du projet ANADIA en particulier et la bonne coopération nigéro-italienne, en général. Durant deux jours, les nombreux participants à ce séminaire, suivront des panels sur le système d’alerte précoce et le développement des seuils de vigilance pour informer, de façon pratique, les populations riveraines sur les inondations et les cours d’eau. Ils suivront ensuite des exposés qui seront animés par des experts du domaine de l’hydrométéorologie du Niger et de l’Italie, sur le système SLAPIS et la base de données Inondations.

Notons que le projet ANADIA est mis en œuvre au Niger par la Direction de la Météorologie Nationale, en collaboration avec plusieurs autres Institutions étatiques nigériennes avec le soutien du Centre National de recherche italien (CNR) à travers l’Institut de Bio-économie (IBE) d’Italie, qui coordonne le projet au niveau international et l’Université, Polytechnique de Turin en Italie qui en est le bras scientifique.

Mahamadou Diallo(onep)