Tillabéri/1ère réunion du Comité Technique Régional : Informer et de sensibiliser les parties prenantes sur le mode opératoire du Projet Stabilisation dans la Région du Liptako Gourma

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le gouverneur de la région, M. Ibrahim Tidjani Katiella a présidé dans l’après-midi du mercredi 15 septembre 2021, dans la salle de réunion du gouvernorat, la 1ère réunion du Comité Technique Régional. C’était en présence des préfets des départements de la région, les directeurs régionaux, les responsables des FDS et les cadres techniques du Programme des Nations-Unies pour le Développement.

S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Facilité de Stabilisation dans la Région du Liptako Gourma,  cette réunion de la mise en place du Comité Technique Régional de Tillabéri a pour objectif « d’informer et de sensibiliser les parties prenantes sur le mode opératoire du projet stabilisation accélérée, de vulgariser les outils et les démarches opérationnelles dans l’identification du choix des sites prioritaires et de développer les techniques de priorisations des choix et la démarche sélective des activités », a indiqué le Directeur Général de l’Administration Territoriale et de la Déconcentration (DGAT/D) du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, par ailleurs Point focal/Stabilisation, M. Haidara Abdoulaye.

« Pour consolider la situation à laquelle la région est confrontée, notamment les actes de terrorismes et leurs conséquences et  à l’instar de la région de Diffa, l’Etat du Niger, en partenariat avec le PNUD, mettra en œuvre un projet de stabilisation dans la région de Tillabéri, dont les objectifs sont entre autres de faire un diagnostic de la situation socioéconomique des zones d’intervention ; de créer les conditions d’un retour définitif de la sécurité à travers la construction des infrastructures ; d’améliorer l’encadrement des jeunes et des femmes dans les secteurs clés de développement ; de renforcer les capacités des leaders communautaires, notamment les jeunes et les femmes à promouvoir les initiatives locales en vue de rehausser leurs revenus », a déclaré le gouverneur de la région, M. Ibrahim Tidjani Katiella.

 « Les objectifs assignés à ce projet cadrent parfaitement avec les idéaux des plus hautes autorités qui ont fait de la consolidation et de la pérennisation de la paix et de la sécurité une priorité», a-t-il fait savoir.

« Pour la mise en œuvre de ce projet, un comité technique a été créé dont sa missions sont entre autres, la supervision de la mise en œuvre des décisions du comité de pilotage ; de porter à l’attention du comité de pilotage les principaux problèmes et défis et d’examiner les outils de mise en œuvre du projet », a-t-il expliqué.

Le gouverneur de la région a enfin remercié tous les partenaires techniques et financiers qui accompagnent la région dans la recherche des solutions aux problèmes de développement auxquels sont confrontées les populations et le PNUD pour ses appuis financiers et techniques.

Quant à la Représentante du PNUD, par ailleurs cheffe du Projet Stabilisation, Mme Aziza Elbachir, elle a indiqué qu’« il incombe aujourd’hui à tous les acteurs de fournir des efforts pour accompagner l’Etat à créer et maintenir les conditions de la stabilité et du développement et de faire sortir les populations affectées du cadre vicieux dans lequel elles sont plongées ».

Elle a par ailleurs notifié que ce travail pour lequel ils s’engagent aujourd’hui requiert la participation de tous dans ce processus qui permettra d’assoir la stabilité nécessaire à la mise en œuvre des priorités telles que  transcrites dans la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement ». « La satisfaction des populations sera le témoignage de la réussite de cette initiative, car, a-t-elle expliqué, c’est tout d’abord un engagement personnel et un engagement institutionnel plus large à être auprès de l’Etat et à l’accompagner dans son rôle régalien de protection de la population et de ses biens et de lui permettre de vivre pleinement dans le bien être qui lui est cher ».

Etaient inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre initiée par le PNUD, une présentation des objectifs de la réunion et des résultats attendus ; une présentation du mécanisme de stabilisation, entre autres.

Mahalmoudou Touré Maïmouna  ANP/ONEP