Visite d’une délégation de parlementaires Danois au centre des jeunes de Talladjé : Mme Eva Kjaer Hansen se réjouit de la prise en charge des filles

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La délégation de parlementaires danois en mission au Niger a visité, le 6 mars dernier, le Centre national d’activités socio-éducatives et culturelles (CNASEC) de Talladjé pour constater les progrès enregistrés dans la formation de 350 jeunes filles issues de milieux défavorisés. La délégation de huit parlementaires était conduite par  la présidente de la Commission des affaires européennes du parlement Danois, Mme Eva Kjaer Hansen et accompagnée du Représentant Résidant de l’UNFPA au Niger, M. Ismaila Mbegue.

 

Les parlementaires Danois ont constitué deux groupes, une fois sur place, pour disposer de plus de temps et échanger longuement avec la plupart des apprenantes qu’abrite le Centre national d’activitéssocio-éducatives et culturelles (CNASEC) de Talladjé. Les deux groupes se sont relayés tour à tour au niveau de l’unité de transformation agroalimentaire, des ateliers de coutures, des salles d’informatique, ainsi qu’au niveau de plusieurs stands d’exposition dressés pour la circonstance. Ils ont pu ainsi s’adresser directement aux filles qui sont en apprentissage.

Avant de quitter les lieux, la présidente de la Commission des affaires européennes du parlement danois, Mme Eva Kjaer Hansen, s’est réjouie de trouver dans le centre de Talladjé des filles qui sont heureuses d’y être et qui expliquent le type d’apprentissage ou de formation qu’elles suivent dans le programme. «Quand nous leur demandons ce qu’elles espèrent dans le futur, elles sont optimistes. Elles espèrent toutes avoir un bon travail et un bon revenu», a-t-elle dit, avant d’exprimer sa satisfaction de constater que le centre est transformé en une communauté dans laquelle plusieurs personnes prennent des responsabilités pour aider ces filles à atteindre un futur meilleur.

Beaucoup de filles ont exprimé, au cours de la visite, leur souhait de disposer de leurs propres boutiques à la fin de la formation. «C’est une bonne chose et je pense qu’au sein de la communauté les gens doivent se réunir pour voir comment les aider à atteindre cet objectif. J’ai compris qu’il y’a une bonne coopération entre les ministères pour voir comment assurer un bon suivi», a-t-elle dit. Mme Eva Kjaer Hansen pense également qu’il est important «de réfléchir sur le suivi de toutes ces activités que nous venons de voir, de réfléchir sur la situation après leur apprentissage et leur formation dans ce centre».

Enfin, la parlementaire danoise s’est félicitée de constater «autant d’engagements de la communauté pour aider ces filles» qui ont elles-mêmes souligné l’importance qu’a à leurs yeux, l’amitié retrouvée au sein du Centre national d’activités socio-éducatives et culturelles (CNASEC) de Talladjé.

 

Souleymane Yahaya(onep)