42ème édition du Sabre National de lutte traditionnelle : “Vivre ensemble, nous sommes une famille”, thème de l’édition

Sport

Le coup d’envoi de la 42ème édition du Sabre National de lutte traditionnelle a été donné le vendredi 24 décembre 2021 à l’arène de lutte traditionnelle de Niamey, par le Ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Sékou Doro Adamou, en présence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement M. Ouhoumoudou Mahamadou. Cette édition est placée sous le thème « Vivre ensemble, nous sommes une famille ». Un thème plein de sens que le ministre de la Jeunesse et des Sports et les autres intervenants ont largement expliqué dans leurs interventions au cours de cette cérémonie d’ouverture, en vue de sensibiliser et d’attirer l’attention de tous les acteurs sur la nécessité de renforcer l’unité et la cohésion nationale, de cultiver le vivre ensemble et la tolérance, de contribuer à une paix durable dans le pays.

C’est dans une arène de lutte de Niamey complètement toilettée, aménagée et rénovée et dans une ambiance conviviale, riche en animations culturelles, artistiques et musicales que s’est déroulée la cérémonie. Le contexte l’exige, un important dispositif sécuritaire a été mis en place afin d’assurer la sécurité de l’événement. La cérémonie a été marquée par plusieurs allocutions, un défilé des délégations et des autres acteurs de la lutte, notamment les sponsors, les arbitres, les membres de la FENILUTTE, le comité d’organisation, les griots et les “tchali-tchali”.

Du fait de son caractère national, cette messe « sportivo-culturelle » a commencé par la montée des couleurs nationales (le drapeau national) sous la musique principale des armées. L’autre fait marquant de cette cérémonie est la remise en jeu (compétition) du prestigieux sabre. En effet, au cours de ladite cérémonie, le champion en titre M. Ousman Hassan de Tillabéri a remis officiellement le Sabre au Chef de la délégation de Tillabéri qui à son tour l’a remis au Ministre de la Jeunesse et des Sports. Après avoir reçu le sabre, le Ministre Doro l’a exhibé au public, déclarant ainsi l’avoir remis en compétition et que le meilleur gagne.

Dans le discours d’ouverture de cette compétition, le Ministre Sékou Doro a salué

l’engagement et l’accompagnement du gouvernement pour avoir donné l’occasion à la population nigérienne de renouer avec la joie que leur donne la lutte traditionnelle à travers les combats et autres spectacles de ce grand événement national. Parlant du thème de l’édition, le Ministre de la jeunesse et des sports, a souligné que son choix dénote, d’une part de l’engagement des autorités à travailler pour le renforcement de l’unité nationale et de la cohésion sociale, et d’autre part, il s’agit d’inviter la population en général et les acteurs de la lutte, y compris les spectateurs, à contribuer, chacun à sa façon au renforcement de ce fort lien de fraternité entre les Nigériens.

Ce thème, dit-il, invite l’ensemble des acteurs et la population en général à cultiver, les valeurs telles que la citoyenneté, la paix, la tolérance, la sécurité, l’unité nationale, entre autres. «En tant que dénominateur commun et passion partagée, la lutte établit des ponts entre les communautés, indépendamment de leurs identités culturelles et des appartenances politiques (…). Nous devons être unis et solidaire en tout moment pour un Niger meilleur. Aujourd’hui, plus qu’hier, nous devons être unis et solidaires derrière nos autorités pour relever les défis liés à la sécurité et la pandémie de la covid-19 », a-t-il dit. Il a saisi cette opportunité pour réitérer le soutien de la jeunesse nigérienne à l’endroit des Forces de Défense et de Sécurité, qui souvent au prix du sacrifice ultime protègent l’intégrité du territoire national.

Pour sa part, le Président de la FENILUTTE. M. Ounfana Moussa s’est réjoui de la tenue de cette édition qui marque le démarrage total de toutes les activités de son association. M. Ounfana Moussa a invité les différents acteurs, à conjuguer tous leurs efforts pour une réussite totale de la présente édition, dans la joie, la beauté et l’unité. Il a particulièrement invité les lutteurs à cultiver le fair-play, qui permet de renforcer la cohésion sociale.

Auparavant, le Gouverneur de la région de Niamey M. Oudou Ambouka et le Maire, président du conseil de ville de Niamey, M. Oumarou Moumouni Dogari, ont exprimé leur joie pour le choix de la région et de la Ville de Niamey pour abriter cette 42ème édition du Sabre National. Ils ont invité la population de la capitale à venir massivement remplir l’arène tous les jours, dans la discipline afin de contribuer à donner à ce sport roi au Niger toutes sa lettre de noblesse.

Au cours de cette cérémonie, les anciens lutteurs ont décerné deux témoignages officiels de satisfaction dont un à l’ancien Président de la République du Niger, M. Issoufou Mahamadou et l’autre au Général à la retraite Maï Manga Oumara, tous deux pour avoir contribué à donner à la lutte traditionnelle toute sa valeur au Niger.

Cette occasion a été saisie par la Fédération Nigérienne du Sport Scolaire pour organiser deux combats, un de troisième place et celui de la finale du championnat scolaire de la lutte organisé ici même à Niamey. Les quatre premiers de ce championnat ont tous reçu des récompenses en espèce et en nature. Le Premier Harouna Souley de l’école Lazaret II a reçu une enveloppe, un vélo, une coupe et le sabre.

Les rencontres de la 42ème édition du sabre national ont débuté le samedi 25 décembre 2021. Ainsi, les 80 lutteurs vont chacun défendre sa région mais aussi se défendre individuellement car au-delà du Sabre il y’a des distinctions individuelles.

 Ali Maman(onep)