47ème session du Conseil d’Orientation du CNESS au titre de l’année 2021 : La redynamisation du centre et de ses projets au centre des échanges

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Centre national d’études stratégiques et de sécurité (CNESS) a organisé hier, la 4ème session 2021 de son Conseil d’orientation. Cette session présidée par le Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ibrahim Sani Abani, par ailleurs Président du Conseil d’orientation du CNESS, a permis de faire le point des activités menées au cours de l’année 2020 et de convenir des orientations et impulsions à donner afin que cette structure réponde mieux aux attentes des décideurs. Plusieurs représentants du Gouvernement et les différents responsables des Universités et grandes écoles publiques ont pris part à cette session du Conseil d’orientation.

Dans son allocution d’ouverture de la session, le Directeur de Cabinet du Président de la République a indiqué que les évolutions et les turbulences d’ordre sécuritaire commandent, aujourd’hui plus que jamais, un suivi interactif à travers des structures d’analyse et de prospective telles que le CNESS que le Niger a opportunément mis en place. Au regard de l’aggravation et de la complexification des menaces, a-t-il dit, la compréhension des contextes et des causes de l’insécurité «est un pré-requis avant la formulation des réponses».

Pour M. Ibrahim Sani Abani, le CNESS est une nécessité pour le décideur et il doit jouer pleinement son rôle de «lanterne» dans le secteur des études stratégiques et de sécurité. En l’établissant, a-t-il déclaré, le Niger s’est résolument engagé dans la voie de l’amélioration de la gouvernance sécuritaire. «Je vous exhorte à vous mobiliser toujours plus, à faire preuve de toujours plus d’esprit d’initiative, à consolider l’esprit d’équipe afin que le Centre national d’études stratégiques et de sécurité s’affirme dans le paysage institutionnel», a lancé le Président du Conseil d’orientation du CNESS.

Le Directeur du CNESS, le Colonel-Major Mahamadou Seidou Magagi, a rappelé que le Centre national d’études stratégiques et de sécurité aura bientôt sept (7) ans, soit l’âge de la maturité pour un centre d’études. Il a précisé que les différentes activités conduites au Niger et à l’extérieur, de même que les différents partenariats signés, ont permis au CNESS d’acquérir une expérience certaine dans l’accomplissement de sa mission. «De plus, a-t-il indiqué, les années d’exercice qui nous ont permis de connaître nos points faibles et nos points forts nous permettent également de faire des propositions pour faire évoluer le centre».

En plus d’examiner les rapports d’activités et le plan d’actions, a expliqué le Colonel-Major Mahamadou Seidou Magagi, la 4ème session du Conseil d’orientation soumettra à l’appréciation des participants les difficultés majeures du CNESS aux fins de leur trouver des solutions. Le but, a-t-il conclu, étant «d’améliorer la structure actuelle dans son organisation et les moyens dont il dispose pour lui permettre de remplir pleinement et convenablement sa mission». Le Colonel-Major Mahamadou Seidou Magagi a aussi exposé, dans son intervention, quelques grandes lignes des accomplissements du Centre national d’études stratégiques et de sécurité.

Dans les grandes réalisations du CNESS, les deux responsables ont cité la Stratégie Nationale de Biodiversité, la stratégie nationale de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent, et l’appui apporté au ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération pour la réussite du mandat du Niger au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Dans le domaine de la formation, le Centre national d’études stratégiques et de sécurité a conduit deux formations majeures en 2020. Il s’agit de la formation de trente-huit (38) hauts cadres nigériens provenant de différents départements ministériels et celle des hauts cadres civils et militaires sur la gouvernance et la réforme du secteur de la sécurité.

 Souleymane Yahaya(onep)