A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat reçoit le ministre tchadien en charge de la Défense et le Secrétaire exécutif du G5-Sahel

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou s’est entretenu hier après-midi avec une délégation tchadienne conduite par le ministre Tchadien en charge de la Défense, Le Général de corps d’armée Mahamat Abali Salah.

A l’issue des échanges, le ministre Tchadien en charge de la Défense a expliqué que la délégation qu’il a conduite est à Niamey dans le cadre des échanges réguliers avec son homologue du Niger. M. Mahamat Abali Salah a précisé que ceci entre dans le cadre de la défense et de la sécurité entre nos deux pays. Il a ensuite rappelé que le Niger et le Tchad partagent beaucoup de choses en commun, évoquant le Sahel et le Bassin du Lac Tchad. «Nous sommes là aussi pour transmettre les salutations du Président de la République du Tchad à son homologue et frère, le Président Issoufou», a-t-il ajouté. Par ailleurs, le ministre Tchadien en charge de la Défense a saisi cette occasion pour faire un compte rendu de l’évolution des préparatifs du Sommet des Chefs d’Etat du G5 Sahel qui se tiendra dans quelques jours à N’Djaména.

Notons que ces échanges autour du Président Issoufou Mahamadou se sont déroulés en présence des directeurs de Cabinet du Président de la République, du ministre de la Défense nationale, du Secrétaire exécutif du G5 Sahel, des responsables du commandement de la force Barkhan.

Rappelons que Dans la matinée, le Chef de l’Etat s’est entretenu avec le Secrétaire Exécutif du G5 Sahel, M. Maman Sambo Sidikou.

A la veille du Sommet des Chefs d’Etat du G5 Sahel qui se tiendra du 15 au 16 février 2021 à N’Djaména au Tchad au cours duquel la présidence passera de la Mauritanie au Tchad, le Secrétaire Exécutif du G5 Sahel est venu faire le point des activités de l’institution au Président de la République, SE Issoufou Mahamdou.

A l’issue de cette audience, M. Maman Sambo Sidikou a dit qu’en plus de la réunion prochaine, il y aura un Sommet élargi aux partenaires qui accompagnent le G5 Sahel dans le travail pour l’instauration de la paix et le développement dans la sous-région. Il s’agit entre autres de la France, des Nations Unies et de l’Allemagne. «Nous sommes dans un moment charnière notant l’arrivée de la force Takouba au Mali, les opinions publiques qui demandent de plus en plus de revoir les dispositions sécuritaires mais aussi la présence effective de l’Etat dans nos zones frontalières qui sont des zones plus fragiles pour que la population sente que leurs Etats sont avec elle à travers les services de bases en matière de protection et de proximité», a souligné M. Maman Sambo Sidikou. Le Secrétaire Exécutif du G5 Sahel a dit que toutes ces questions seront sur la table lors de cette réunion. «Je pense que de ce sommet sortira une nouvelle donne pour notre région», a-t-il espéré.

Le Secrétaire Exécutif du G5 Sahel s’est réjoui de constater que la nouvelle administration américaine s’est affichée favorable au Sahel. «Le nouveau Président Américain a échangé avec les Chefs d’Etats lors du dernier Sommet de l’Union Africaine. En plus, les Américains sont en contact permanent avec nos partenaires en particulier la France», a-t-il ajouté. Expliquant ce regain d’intérêt pour le G5 Sahel, M. Maman Sambo Sidikou a estimé que le monde entier doit être solidaire pour combattre l’extrémisme dans notre espace avant qu’il ne s’étende. Il a ajouté que les Chefs d’Etat du G5 Sahel ont systématiquement plaidé pour une coalition au même titre que le Moyen-Orient «surtout que notre zone est faible financièrement et ne peut pas à elle seule supporter ce fardeau».

M. Maman Sambo Sidikou a déclaré que ce qui s’est passé au Niger et dans les autres pays en termes de massacres de civils a ouvert davantage les yeux au monde sur cette question. Aussi, le Secrétaire exécutif du G5 Sahel a souligné le dynamisme de nos diplomaties et les échanges permanents entre nos Chefs d’ Etats et nos partenaires. «Tous ces plaidoyers sont en train de porter des fruits et les échanges de N’Djaména confirmeront cela», a-t-il conclu.

 Mamane Abdoulaye(onep)