À l’Assemblée nationale : Dr Rabi Maitournam Moustapha élue présidente réseau des femmes parlementaires du Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les 50 femmes sur les 166 députés que compte l’Assemblée Nationale du Niger de cette troisième législature de la 7ème République, ont procédé le vendredi, 21 mai 2021 à la mise en place d’un réseau de femmes parlementaires. Le bureau qui est composé de 23 membres est dirigé par Dr Rabi Maitournam Moustapha. Deux députés hommes ont été désignés comme présidents d’honneurs à savoir les députés Ibrahim Yacoubou et Kalla Ankouraou. Les travaux de cette séance ont été présidés par la 2ème Vice-présidente de l’Assemblée nationale, l’honorable Hadiza Seyni Zarmakoye, elle aussi présidente d’honneur dudit réseau.

Le Réseau des Femmes Parlementaires du Niger a pour objectif selon la présidente élue pour un mandat d’un an, d’apporter sa contribution dans l’amélioration du bien-être de couches vulnérables à savoir les femmes et les enfants. «Nous allons veiller à ce que les lois en faveur de ces couches soient votées. Nous allons également veiller au respect et la prise en compte des besoins particuliers des femmes dans l’élaboration des lois», a-t-elle déclaré. Dr Rabi Maitournam Moustapha, a annoncé aussi que des missions de sensibilisation seront organisées pour sillonner toutes les régions du pays afin d’informer le peuple, particulièrement les femmes de ce qui se passe à l’Assemblée nationale. «Nous envisageons des déplacements sur le terrain pour rencontrer nos sœurs femmes et échanger avec elles sur les sujets d’actualité sensibles au genre. Nous avons déjà  mené des premières actions concernant les déplacés pour cause d’insécurité et leur condition de vie. Nous allons également combattre les pratiques néfastes pour la femme et les enfants», a rassuré Dr Rabi Maitournam Moustapha.

La présidente d’honneur du réseau, l’honorable Hadiza Seyni Zarmakoye a, quant à elle, expliqué que l’organisation des femmes parlementaires dispose de plusieurs partenaires dont le premier est le gouvernement du Niger et l’Assemblée nationale. Pour la 2ème Vice présidente de l’Assemblée nationale, la mise en place de ce réseau a été motivée par les partenaires techniques et financiers afin de pouvoir travailler avec le principal partenaire, l’Etat qui est soucieux des problèmes de cette couche vulnérable. «Nous avons déjà commencé les activités. Pour rappel, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de la femme nigérienne, le 13 mai 2021, nous nous sommes rendues dans le village de Moli Sorkay Do pour commémorer la fête avec nos sœurs. Ce village était victime d’inondation à la dernière saison des pluies, les femmes députées ont fait un don de kits alimentaires composés de 80 sacs de riz, 80 sacs de sel et 80 cartons d’huile de cuisine», a-t-elle rappelé.

 Seini Seydou Zakaria(onep)