Actualités sportives : Les Fédérations Nigériennes de Taekwondo et d’Athlétisme honorent le pays, le Mena déçoit ses supporteurs

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

Les sportifs nigériens ont pris part à d’importantes compétitions internationales au courant de la semaine écoulée. Si certains se sont remarquablement distingués d’autres n’ont pas du tout honoré le pays. C’est ainsi que les Taekwondoistes nigériens ont brillé à Dakar au Sénégal en décrochant deux médailles en or et trois en bronze au 12ème Championnat d’Afrique de Taekwondo. Au même moment nos autres athlètes remportaient 14 médailles dont une médailles en or, quatre en argent, et neuf en bronze au championnat de la CEDEAO à Kaduna au Nigéria. Quant à  l’équipe nationale de football, le Mena, elle a été étrillée par son homologue de la Gambie sur le score de 2 buts à 0.

En Taekwondo, le Niger a participé au 12ème Championnat d’Afrique de Taekwondo qui s’est tenu à Dakar au Sénégal du 5 au 6 Juin dernier. Les taekwondoistes nigériens ont brillé à travers leurs prestations impressionnantes. L’hymne du Niger a encore retenti devant une marée humaine qui s’est fortement mobilisée dans la capitale sénégalaise. Les athlètes  nigériens, à la tête desquels le champion Abdoul Razak Issoufou Alfaga, ont confirmé leur notoriété. L’emblématique champion d’Afrique a réédité son exploit en remportant la médaille d’or dans la catégorie des plus de 87 kg.

Tekiath Ben Youssef a également  remporté la médaille d’or en ce qui concerne la catégorie des moins de 57 kg, tandis que Balkissa Halidou, Ismaël Garba, Mahamadou Maharana Tidjani ont remporté des médailles en bronze  respectivement dans les catégories de moins de 53 kg, moins de 68 kg, et moins de 54 kg. Notons que le Niger est classé 5ème  derrière la Tunisie, le Maroc, l’Egypte et la Côte d’Ivoire. Avec ces résultats, la Fédération nigérienne de Taekwondo vient une fois encore de montrer son dynamisme parmi les fédérations les plus actives du pays. Le sacre des athlètes du Niger est une bonne nouvelle pour le pays à quelques semaines de la tenue de la grande messe du sport mondial à savoir les Jeux Olympiques de Tokyo. Les Nigériens doivent se mobiliser autour de la Fédération Nigérienne de Taekwondo pour que les athlètes reviennent avec plus de médailles encore. Pour rappel, la Fédération Nigérienne est à pied d’œuvre pour accueillir le Championnat de para taekwondo pendant le mois de Juin à Niamey.

Pour ce qui est de l’athlétisme, la Fédération nigérienne d’Athlétisme a aligné 22 athlètes au championnat de la CEDEAO. Les athlètes nigériens sont sortis avec 14 médailles dont une médaille en or, quatre en argent et neuf en bronze. C’est une situation particulière malgré la pandémie de  COVID-19 qui secoue le monde en général, et les activités sportives en particulier. Les résultats obtenus par les athlètes nigériens traduisent la volonté de la fédération d’effectuer une participation remarquable aux Jeux Olympiques de Tokyo. Le  Ministre de la Jeunesse et du Sport a réitéré l’engagement du gouvernement lors de la rencontre avec les fédérations sportives et l’Union des Journalistes Sportifs du Niger d’accompagner les fédérations dynamiques pour que le drapeau du Niger soit  hissé dans toutes les rencontres internationales auxquelles les athlètes nigériens prendront part.

Football : Nouvelle défaite du Mena

Quant à l’équipe nationale de football, le Mena, elle continue à aligner ses résultats médiocres. Le dernier échec a été enregistré lors de la rencontre du samedi dernier contre l’équipe nationale  de la Gambie. En déplacement, le Mena a courbé l’échine face à une équipe gambienne  jeune et imperturbable dans tous les compartiments de jeu. Cet énième échec du onze national doit interpeller les responsables de la FENIFOOT pour les amener à revoir leur copie et à changer de stratégies. Car, ce Mena n’est pas compétitif ! Il l’a démontré à maintes occasions. Trop de défaites tuent l’engouement des jeunes pour cette équipe fanion. Il est temps de reconstituer cette équipe qui, à tout point de vue, parait vieillissante avec des joueurs comme Maazou  Ouwo qui n’ont plus leurs jambes d’antan. Il faut mettre du sérieux et  faire preuve de discernement dans la sélection des joueurs de l’équipe nationale. Aussi bien l’entraineur national Cavali que la FENIFOOT sont attendus sur ce chantier.

Laouali Souleymane(onep)