Atelier de formation Haut Commissariat à la Modernisation de l’Etat : Renforcer les capacités des personnes vivant avec un handicap

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Haut Commissariat à la Modernisation de l’Etat a organisé hier matin un atelier en vue de renforcer les capacités des personnes vivants avec un handicap. Cet atelier de trois jours a pour objectif principal de raffermir l’esprit citoyen des personnes handicapées et les sensibiliser afin d’être des vrais acteurs du développement. Aussi, ils percevront l’intérêt de la participation à la vie publique et le contenu des institutions administratives et politiques. Plusieurs thématiques portant sur la connaissance des institutions administratives et politiques du Niger, le plaidoyer et le leadership et enfin l’autonomisation des personnes handicapées seront abordées lors de cette session. C’est le directeur de l’action sociale au Ministère de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales (MSP/P/AS), M. Ibrahim Moussa qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux.

Le Directeur de l’action sociale MSP/P/AS a déclaré que les personnes vivants avec un handicap constituent une frange importante de la population qui a très peu bénéficié de toute l’attention requise et nécessaire pour une meilleure participation au processus de développement du pays. Ce qui,a-t-il notifié, limite considérablement les conditions pour cette frange de la population de s’affirmer et de défendre ses intérêts dans la gestion des affaires publiques. C’est donc dans l’optique de leur permettre de jouer pleinement leurs rôles et de bien les préparer à affronter l’avenir que le HCME, en collaboration avec le MSP/P/AS a organisé cette première action de renforcement des capacités de

personnes vivant avec un handicap.

Pour M. Ibrahim Moussa, ces échanges contribueront à l’amélioration de la culture citoyenne des personnes handicapées de la ville de Niamey de plus en plus présents sur la scène politique, ce qui est une chose à encourager. En effet, la participation de ces personnes à la vie politique conduit non seulement au renforcement de la démocratie, mais aussi à une plus grande inclusion sociale. A cet égard, a dit M. Ibrahim Moussa, «il est important de souligner que personne n’est responsable de son handicap, il est inhérent à la vie puisqu’il fait partie du destin de l’être humain sur terre». Le Directeur de l’action sociale a exhorté les

participants à être attentifs mais surtout à poser toutes les questions de nature à faciliter l’appropriation de ce qui sera déroulé pendant les trois jours.

Pour sa part, le directeur des renforcements des capacités au HCME, M. Samaila Dan Bouzou, a confié que son institution a en considération deux cibles importantes à savoir: les jeunes qui constituent l’avenir du pays et les personnes vivants avec un handicap. «Et ces deux cibles sont hautement considérés par le HCME dans ses actions de renforcement de capacités», a-t-il précisé. Ainsi, en ce qui concerne les thématiques, M. Samaila Dan Bouzou a expliqué que ce choix va dans le sens d’apporter une assistance aux personnes handicapées.

Pour le président de la Fédération nigérienne des personnes handicapées, M. Siddo Nouhou Oumarou, cette initiative qui sort du commun traduit la volonté des autorités à prendre en compte les personnes handicapées dans toutes les politiques et organisations du Niger. Il a à cet effet salué toutes les actions entreprises en faveur des personnes vivant avec un handicap en particulier a-t-il souligné l’adoption, par le Président de la République, du décret portant application de la loi 2019-62 du 10 décembre 2019. Ce décret marque un nouveau tournant dans le développement et l’amélioration des conditions de vie des personnes handicapées. Cette formation, a dit le président de la fédération nigérienne des personnes handicapées, est donc d’une importance capitale pour les organisations des personnes handicapées car permettant de renforcer leurs capacités à mieux diriger leur plaidoyer dans le futur.

Participant à la formation, le SGA de ladite fédération M. Mahamadou Oumarou s’est réjoui de cette initiative qui va apporter un plus dans leur vie. Relativement aux différentes thématiques, il a reconnu que ce sont des thèmes très importants. Par exemple a-t-il expliqué, la thématique de l’organisation administrative et politique va certainement renforcer les capacités des personnes handicapées sur la manière de participer à la vie publique et politique du Niger. S’agissant de la formation en leadership et plaidoyer cela va permettre selon lui d’affronter le défi qui consiste à faire le plaidoyer pour l’adoption des lois, des politiques ou des programmes de développement en faveur des personnes handicapées.

Et enfin sur la question de l’autonomisation des personnes handicapées, M. Mahamadou Oumarou a rappelé les actions menées par le gouvernement en vue de lutter contre la mendicité. Il a fait savoir à ce propos leur souhait de voir la mise en place des mesures de protection sociale qui sont indissociables d’avec la question de l’autonomisation des personnes handicapées.

Rahila Tagou(onep)