Au Cabinet du Premier Ministre : Le Chef du Gouvernement reçoit une délégation de l’ITIE et les 12 nouveaux professeurs agrégés de médecine du CAMES

Audiences

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Ouhoumoudou Mahamadou a reçu, le vendredi 18 novembre 2022 à son Cabinet, une délégation venue du Secrétariat international de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) et les nouveaux agrégés Nigériens en médecine de la session 2022 du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES).

A l’issue de la première audience, le chef de la délégation de l’ITIE, M. Alex Gordy, a confié que sa délégation effectue une mission d’une semaine à l’invitation du Gouvernement nigérien pour préparer la validation du pays sous la norme ITIE 2019. La délégation s’est entretenue avec le chef du Gouvernement sur plusieurs points essentiels afin que l’ITIE «serve à appuyer les projets de réformes nationales, que ça soit dans le cadre du PDES, dans le cadre du programme du Fonds Monétaire International (FMI), mais également pour faire en sorte que ,l’exploitation des ressources naturelles et la gestion des industries extractives soient au profit des citoyens Nigériens», a déclaré M. Gordy qui est également le directeur de la validation au secrétariat international de l’ITIE à Oslo.

Dans l’après-midi, le Chef du Gouvernement a reçu les nouveaux professeurs agrégés nigériens en médecine du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES). Il s’agit de l’ensemble des lauréats du concours d’agrégation de médecine issus des Universités publiques du Niger en l’occurrence l’Université Abdou Moumouni de Niamey, l’Université Dan Dicko Dan Kolodo de Maradi et l’Université de Zinder.

Cette année, sur 15 candidats présentés par le Niger au concours d’agrégation en médecine du CAMES, 12 ont décroché le précieux sésame, soit un taux de réussite de 80%. L’Université Abdou Moumouni de Niamey, la première Université publique au Niger, décroche 8 places de lauréats, suivie de l’Université de Zinder, 3 places, et l’Université de Maradi avec une place. Les lauréats étaient accompagnés des recteurs et des doyens des facultés de médecine qui constituent le staff d’encadrement des candidats jusqu’à l’obtention de leurs parchemins. Il faut noter que deux (2) femmes figurent parmi les 12 nouveaux agrégés de médecine.

 Souleymane Yahaya(onep)