Au Conseil des ministres : Adoption d’un projet de décret portant création d’un Guichet Unique du Commerce Extérieur du Niger (GUCE-Niger).

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

Le Conseil des Ministres s’est réuni le vendredi 26 mars 2021, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des Ministres. Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes:

I. AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS.

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant adoption du programme national de sûreté de l’aviation civile.

Le présent projet de décret est pris en application de l’article 310 de l’ordonnance n° 2010-023 du 14 mai 2010, portant Code de l’aviation civile qui dispose : «un Programme National de Sûreté de l’Aviation Civile est adopté par décret pris en Conseil des Ministres pour garantir l’application des normes contenues dans l’annexe 17 à la Convention de Chicago relative à l’Aviation Civile internationale et dans la règlementation communautaire relative à la sûreté de l’Aviation Civile au sein des Etats membre de l’UEMOA.»

L’objectif visé à travers l’adoption du Programme National de Sûreté de l’Aviation Civile est la mise en place d’un cadre réglementaire permettant d’assurer la sécurité des passagers, des équipages, du personnel au sol et du public dans toutes les questions relatives à la protection de l’aviation civile contre les actes d’intervention illicite.

II. AU TITRE DU MINISTERE DES FINANCES.

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant création d’un Guichet Unique du Commerce Extérieur du Niger (GUCE-Niger).

Dans le cadre de la mise en œuvre des réformes en vue d’améliorer la qualité des services au profit des usagers du service public et d’accroître la mobilisation des recettes douanières, le Gouvernement a signé, le 07 décembre 2020, un contrat de partenariat public-privé relatif à la mise en place du Guichet Unique du Commerce Extérieur.

Le Guichet Unique du Commerce Extérieur est un système d’informations et de facilitation du commerce extérieur, électronique et dématérialisé, destiné à simplifier et à moderniser les procédures pour faciliter le passage des marchandises à l’entrée et à la sortie du territoire national. Il a pour missions essentielles de :

– faciliter les opérations du commerce extérieur par l’amélioration des procédures et des flux d’information des intervenants ;

– faciliter, simplifier et rationaliser les procédures relatives à la demande, à la délivrance et à la collecte des autorisations préalables aux opérations d’importation, d’exportation et de transit ;

– faciliter, simplifier et rationaliser, pour tous les modes de transport concernés, les procédures relatives au traitement, à l’entrée et à la sortie des marchandises du territoire de la République du Niger;

– faciliter et simplifier l’accomplissement des formalités administratives et logistiques dans le respect des prérogatives de toutes les parties prenantes.

III. COMMUNICATIONS.

Le Conseil des Ministres a entendu trois (03) communications

 Une communication du Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses relative au compte rendu de sa mission à Tillia, suite à l’attaque terroriste perpétrée dans cette localité.

 Une communication du Ministre de la Santé Publique relative à la situation de la pandémie de la Covid-19.

A LA DATE DU 25 MARS 2021, LA SITUATION SE PRESENTE COMME SUIT:

La tendance actuelle est toujours à la baisse avec un taux d’incidence hebdomadaire qui est passé de 1,81/100.000 habitants la semaine du 08 janvier 2021 à 0,14/100.000 habitants la semaine du 14 mars 2021 pour remonter à 0,29/100.000 habitants au 21 mars 2021. Cette remontée du taux d’incidence est due à la notification des cas parmi les migrants de la région d’Agadez.

A. SRATEGIES DE LA RIPOSTE (au 25/03/2021)

– total cas confinés : 24.032 ;

­ total cas sortis du confinement : 24.018 ;

­ total cas en cours d’auto confinement : 14.

Le Niger a réceptionné 400.000 doses de vaccin et de consommables du fabriquant Sinopharm dans le cadre de la Coopération bilatérale avec la République populaire de Chine. Cette quantité de vaccins permettra de lancer la première phase de la campagne de vaccination prévue le 29 mars 2021.

B. STRATEGIE DE PRISE EN CHARGE

Au total 87.455 tests ont été réalisés au 25/03/2021 à l’issue desquels :

– 4.964 cas sont confirmés ;

– 4.569 sont sortis guéris ;

– 185 décès sont enregistrés ;

-210 patients actifs parmi lesquels 52 sont en hospitalisation dont aucun en réanimation.

C. DEFIS

Le défi majeur demeure la gestion des vagues de migrants au niveau de la région d’Agadez.

 Une communication de la Ministre du Plan relative au rapport de mise en œuvre du Plan de Développement Economique et Social (PDES)

En guise de rappel, le PDES 2017-2021, adopté en 2017, a pour objectif global d’améliorer le bien-être de la population nigérienne. Il est structuré en 5 axes stratégiques à savoir :

– la renaissance culturelle ;

– le développement social et la transition démographique ;

– l’accélération de la croissance économique ;

– la gouvernance, paix et sécurité ;

– la gestion durable de l’environnement.

Le coût total de mise œuvre du PDES est évalué à 15 018,2 milliards de FCFA dont 9 305,7 milliards de dépenses publiques et 5 712,5 milliards d’investissements privés. Les dépenses publiques sont prévues pour être financées par 5 523,9 milliards de ressources propres et 3 712,5 milliards de ressources extérieures à mobiliser.

Pour la mobilisation du financement du PDES, le Gouvernement a organisé les 13 et 14 décembre 2017, la Conférence de la Renaissance ayant permis d’enregistrer des annonces de 23 milliards de dollars dont 12,6 milliards par des partenaires institutionnels et 10,4 milliards du secteur privé. Il faut rappeler que les besoins exprimés étaient de 17 milliards de dollars US.

Pour le suivi, la mise en œuvre et la coordination du PDES, un dispositif institutionnel composé des organes de pilotage stratégique, des organes de coordinations techniques, des organes consultatifs et de concertation a été mis en place.

Les résultats enregistrés portent sur la mobilisation des ressources internes et externes et l’évolution des principaux indicateurs. D’une manière générale, les résultats sur la période sont satisfaisants malgré un environnement mondial et régional défavorable, la persistance des menaces sécuritaires, la baisse des cours de matières premières et le contexte de la COVID-19. Au titre des leçons à retenir, on peut noter :

• Des progrès importants enregistrés dans presque tous les secteurs, en dépit de multiples chocs auxquels le pays est confronté (choc climatique, sécuritaire, sanitaire, économique) ;

• La résilience de l’économie et de la population nigérienne face aux chocs notamment, les inondations, la COVID 19, la baisse des cours des matières premières ;

• La mobilisation des ressources internes et extérieures très appréciable. Cependant, des défis persistent pour l’élargissement de l’assiette fiscale, la formulation des dossiers de projets par les ministères et institutions et une meilleure recherche du financement.

• L’alignement progressif des Partenaires Techniques et Financiers aux priorités nationales et aux mécanismes communs de financement sectoriel qui enregistrent une plus grande performance que l’approche classique des projets.

• L’adhésion des populations aux actions engagées.

• La bonne communication entre acteurs des différents secteurs, surtout ceux qui organisent régulièrement des revues annuelles conjointes.

L’ordre du jour étant épuisé, Son Excellence Monsieur le Président de la République a levé la séance.