Au Conseil Economique Social et Culturel (CESOC) : Une collaboration des deux institutions pour impulser le secteur privé nigérien

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le président du CESOC, M. Malan Ligari Maïrou, s’est entretenu, hier  matin, à son cabinet, avec  le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger (CCIN),  M. Moussa Sidi Mohamed.

Au terme de leur entretien, le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie a indiqué à la presse que cette visite lui a d’abord permis de  féliciter le président du CESOC et toute son équipe pour la mission qui leur a été confiée et aussi de faire, avec le président du CESOC, un tour d’horizon sur des questions économiques.

Selon M. Moussa Sidi Mohamed, le président du CESOC a exprimé la volonté de son institution à travailler avec la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger et  à travers ce dernier  le secteur privé dans le but de le promouvoir.  « Il nous a exprimé sa volonté à nous accompagner, à nous écouter et à  partager nos idées pour que nous puissions impulser le secteur privé nigérien », a dit M. Moussa Sidi  Mohamed.

«  Nous avons des enjeux, au-delà même du Niger, des enjeux sur le plan continental avec la ZLECAF », a-t-il ajouté. De ce fait, explique le président de la  CCIN, il faut  que les entreprises nigériennes soient préparées, que  les produits sur lesquels elles vont travailler pour  aller conquérir le marché continental soient connus et aussi mettre une stratégie pour faire la promotion de ces produits.

 Tout ce processus, a-t-il soutenu, tourne autour de la promotion du  dialogue entre le secteur public et privé. « Si nous échangeons et partageons nos idées, ensemble nous allons trouver des voies et moyens pour impulser notre secteur privé, créer de la  richesse et créé des emplois, ce dont aujourd hui le pays a réellement besoin », a conclu  le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger.

Par Aminatou Seydou Harouna(onep)